Repêchage de la NFL: 10 joueurs défensifs à découvrir

Khalil Mack... (Photo Timothy T. Ludwig, USA Today)

Agrandir

Khalil Mack

Photo Timothy T. Ludwig, USA Today

Comme c'est le cas du côté de l'attaque, il y a beaucoup de profondeur à plusieurs positions chez les espoirs défensifs, à commencer par les demis de coin. On retrouve un peu de tout dans la cuvée de 2014, même si c'est un peu maigre chez les secondeurs intérieurs et les ailiers défensifs. Jadeveon Clowney est assurément au sommet de la liste des espoirs défensifs d'une majorité de dépisteurs, mais plusieurs autres jeunes joueurs semblent destinés à connaître de très belles carrières. Voici un groupe de 10 espoirs défensifs qui devraient tous être choisis dès la première ronde, jeudi soir.

KHALIL MACK, SECONDEUR EXTÉRIEUR

L'analyste et spécialiste du repêchage Mike Mayock a fait sourciller bien des gens en disant qu'il choisirait Mack s'il avait le premier choix du repêchage, il y a quelques mois. Mayock estime que le secondeur est un choix moins risqué que Jadeveon Clowney. Un joueur polyvalent qui connaîtrait probablement du succès dans n'importe quel système de jeu, Mack a réussi 28,5 sacs et a provoqué 16 échappés au cours de sa carrière avec les Bulls de l'Université de Buffalo. Les dépisteurs estiment qu'il est aussi habile contre la course que lorsqu'il exerce de la pression sur le passeur.



AARON DONALD, PLAQUEUR

Peu d'espoirs ont vu leur cote monter autant que Donald au cours des derniers mois. Un joueur productif et fiable, Donald exerce beaucoup de pression sur les quarts, même s'il occupe un poste de plaqueur. Il est efficace contre la course, mais sa grande force est de faire avorter des jeux dans le champ arrière de l'adversaire grâce à sa vitesse et son agilité, qui sont inhabituelles pour un joueur de 290 lb. Seul bémol, Donald devra probablement se retrouver avec une équipe qui utilise une défense de type 4-3. Il n'est pas assez lourd pour être un «nose tackle» et pas assez grand (6'1) pour être un ailier défensif dans un 3-4.



DARQUEZE DENNARD, DEMI DE COIN

Nommé meilleur demi défensif de la NCAA (Thorpe award) en 2013, Dennard est le genre de joueur dont raffolent les entraîneurs. Il n'est pas le plus rapide ou le plus grand (5'11), mais il multiplie les jeux importants et fournit toujours un effort maximal. Robuste, le demi de coin est particulièrement solide contre la course. Certains observateurs ont souligné que Dennard avait rarement affronté des jeux aériens de premier plan dans la NCAA, puisqu'il évoluait chez les Spartans de Michigan State dans la conférence Big Ten, qui n'est pas reconnue pour la qualité de ses quarts-arrière. On doute toutefois que cela dissuade une équipe de le choisir.



JUSTIN GILBERT, DEMI DE COIN

Avec des joueurs comme Dennard, Kyle Fuller, Jason Verrett et Bradley Roby, le groupe d'espoirs chez les demis de coin est très bon. Celui qui possède le plus de potentiel est cependant Justin Gilbert, qui a réussi sept interceptions en 2013. Un superbe athlète, Gilbert est également dangereux sur les retours de bottés, lui qui a marqué six touchés sur les unités spéciales pendant sa carrière universitaire. En contrepartie, on reproche parfois à Gilbert de trop se fier à ses habiletés naturelles et de ne pas être assez robuste.



HASEAN CLINTON-DIX, DEMI DE SÛRETÉ

Clinton-Dix fait un peu penser au regretté Sean Taylor. Il n'est pas aussi robuste que l'ancien des Redskins de Washington, mais est tout de même imposant (6'1 et 210 lb) et explosif. Il n'y a aucune faiblesse qui saute aux yeux dans le jeu de Clinton-Dix, qui a été l'un des meilleurs joueurs de la redoutable défense du Crimson Tide d'Alabama lors des deux dernières saisons. Certains dépisteurs estiment qu'il prend parfois trop de risques sur le terrain. On raconte également que Clinton-Dix manque de maturité à l'extérieur du terrain.



DEE FORD, AILIER DÉFENSIF

Ford s'est probablement assuré d'être repêché en première ronde ou au début de la deuxième au plus tard en brillant lors du Senior Bowl, en janvier. Il a été nommé joueur par excellence de la rencontre, lui qui avait également très bien fait lors de la défaite au championnat national de ses Tigers d'Auburn. Parce qu'il pèse moins de 250 lb, Ford risque d'être muté à un poste de secondeur extérieur dans la NFL. Les dépisteurs estiment qu'il sera en mesure de faire le travail en couverture de passe, mais ont des doutes quant à son efficacité contre la course. Mais Ford est considéré comme l'un des meilleurs chasseurs de quarts disponibles et ce type de joueurs demeure une denrée rare.



LOUIS NIX, PLAQUEUR

Les évaluateurs de talent ont plusieurs inquiétudes dans le cas de Nix. Le plaqueur a été ennuyé par une blessure à un genou; son ardeur au travail laisse parfois à désirer; et il semble avoir de la difficulté à garder son poids sous contrôle. Ce serait d'ailleurs pour cette dernière raison que Nix a été nettement moins bon en 2013 qu'en 2012. Malgré tous les doutes qu'il y a au sujet de l'ancien porte-couleurs du Fighting Irish de Notre Dame, il serait très étonnant qu'il ne trouve pas preneur en première ronde. Selon une majorité d'experts, Nix est clairement le meilleur «nose tackle» du repêchage, et même si les joueurs à cette position sont sur le terrain de moins en moins souvent vu l'importance du jeu aérien qui ne cesse d'augmenter dans la NFL, ils restent essentiels pour les défenses qui utilisent un système 3-4.

C.J. MOSLEY, SECONDEUR INTÉRIEUR

Le cas de Mosley ressemble beaucoup à celui de Nix. Comme ce dernier, Mosley est considéré comme le meilleur espoir disponible à sa position. Mais comme Nix, le secondeur a subi des blessures dans les rangs universitaires, qui font douter certains dépisteurs. Très efficace contre la passe, Mosley n'est pas le plus imposant (230 lb), ce qui pourrait lui compliquer la tâche contre certains jeux au sol. Mosley ne deviendra peut-être pas un joueur de premier plan dans la NFL, mais le fait qu'il ait été l'un des meneurs de l'excellente défense du Crimson Tide d'Alabama finira de convaincre une équipe de le sélectionner.



ANTHONY BARR, SECONDEUR EXTÉRIEUR

Ce qui est le plus impressionnant dans le cas de Barr, c'est qu'il était un porteur de ballon jusqu'en 2012! C'est donc dire qu'il a totalisé 23,5 sacs du quart et 41,5 plaqués pour une perte de verges lors de ses deux seules saisons comme secondeur dans la NCAA. On dit que Barr est extrêmement agile pour un secondeur, ce qu'on peut évidemment attribuer à son passé de demi offensif. Il y a toutefois des réserves quant à ses qualités en couverture de passe, un aspect de son jeu qu'il devra améliorer s'il est repêché par une équipe qui utilise une défense à quatre secondeurs. Et les chances sont bonnes que ça survienne, puisque Barr n'est probablement pas assez imposant (248 lb) pour être un ailier défensif dans la NFL.



TIMMY JERNIGAN, PLAQUEUR

Jernigan est le seul joueur des Seminoles de Florida State, qui ont remporté le championnat de la NCAA en janvier dernier, qui devrait être repêché en première ronde, jeudi soir. Très agile pour un plaqueur de près de 300 lb, Jernigan pourrait s'améliorer de façon substantielle au cours des prochaines années, lui qui n'avait presque pas joué avec les Seminoles jusqu'en 2013. Il a gagné beaucoup de points en disputant un très bon match contre les Tigers d'Auburn lors de la finale.




À découvrir sur LaPresse.ca

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer