NFL: premier coup d'oeil sur 2014

La météo n'a eu aucune incidence sur le... (Photo Anthony Gruppuso, USA Today)

Agrandir

La météo n'a eu aucune incidence sur le match de dimanche, mais s'il avait eu lieu lundi, le Super Bowl se serait joué dans la neige.

Photo Anthony Gruppuso, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La saison 2013 étant déjà derrière nous, voici un premier regard sur ce qui sera à surveiller au cours de la saison morte et de la prochaine campagne. On revient aussi sur quelques matchs et résultats qui ont marqué les derniers mois.

Une demande plus forte que jamais

La liste d'attente des villes candidates au Super Bowl risque de s'allonger, maintenant que certaines de celles situées au nord proposeront d'accueillir le populaire événement. La météo n'a eu aucune incidence sur le match de dimanche, mais s'il avait eu lieu le lendemain, le Super Bowl se serait joué dans la neige. Denver, Philadelphie, Chicago, Foxboro, Washington et Seattle tenteront probablement toutes d'obtenir la présentation d'un premier Super Bowl au cours des prochaines années. La finale aura lieu à Glendale, en Arizona, le 1er février 2015, puis le 50e sera disputé au Levi's Stadium à Santa Clara, qui est situé à 72 kilomètres au sud-est de San Francisco. Houston accueillera le match dans trois ans.

Bennett et Tate resteront-ils à Seattle?

Favoris pour conserver leur titre par les preneurs aux livres, les Seahawks pourraient perdre quelques joueurs à compter du 11 mars. L'éclosion de Doug Baldwin entraînera-t-elle le départ de Golden Tate, qui pourrait devenir joueur autonome? L'ailier défensif Michael Bennett, qui a mené l'équipe avec 8,5 sacs en 2013, recevra-t-il une offre trop généreuse aux yeux des Seahawks? Ils devront consentir des contrats importants à plusieurs de leurs joueurs clés au cours des deux prochaines années (Russell Wilson, Earl Thomas, Richard Sherman et Bobby Wagner, notamment). Les Seahawks auront donc des choix difficiles à faire. Le bloqueur du côté droit Breno Giacomini et le centre-arrière Michael Robinson sont les deux autres principaux joueurs qui pourraient quitter l'équipe à titre de joueurs autonomes.

Les meilleurs matchs de 2013

Le festival offensif entre les Broncos et les Cowboys, le 6 octobre à Dallas, et le match qui s'est achevé dans la controverse entre les Patriots et les Panthers, le 18 novembre en Caroline, ont fait partie des plus palpitants de 2013. Le plus mémorable de la saison a cependant été la victoire en prolongation des Pats aux dépens des Broncos, le 24 novembre, alors qu'ils ont effacé un déficit de 0-24 en deuxième demie. En séries, c'est le choc entre les Seahawks et les 49ers en finale de la Nationale dont on se souviendra le plus longtemps.

Broncos et Patriots: améliorer la défense

Peyton Manning aura 38 ans et Tom Brady, 37 ans, la saison prochaine. Les Broncos pourraient perdre les services d'Erik Decker et Knowshon Moreno. L'ajout d'un ailier espacé de premier plan devrait être une priorité pour les Patriots, qui auraient sondé le terrain auprès des Cardinals au sujet de la possibilité d'une transaction impliquant Larry Fitzgerald. Afin de pouvoir retourner en finale de conférence, les Broncos et les Pats devront améliorer leur défense. Bill Belichick voudra probablement obtenir un jeune plaqueur capable d'épauler Vince Wilfork, alors que les Broncos aimeraient sûrement ajouter un demi de coin de talent à leur tertiaire.

Les plus belles surprises de 2013

Bruce Arians et les Cardinals auraient sûrement participé aux séries s'ils avaient joué dans la conférence Américaine, mais dans la meilleure division du circuit, ils ont dû se contenter d'une troisième place, avec leur étonnante fiche de 10-6. L'équipe surprise a toutefois été celle de Rex Ryan. Très peu de gens croyaient que les Jets seraient capables de finir la saison avec une fiche de ,500, comme ils l'ont fait. La prochaine étape pour les Cards et les Jets sera d'accéder aux séries, ce qui ne sera pas plus facile à faire en 2014.

Les plus grandes déceptions de 2013

À l'inverse des Jets et des Cards, les Falcons et les Texans n'ont remporté que 4 et 2 victoires, même s'ils étaient considérés comme de sérieux aspirants aux grands honneurs au début de la saison. Les Texans savent maintenant que Matt Schaub n'est pas le quart qui les conduira jusqu'au Super Bowl, mais ils auront l'occasion de choisir leur quart des 15 prochaines années avec le premier choix du prochain repêchage. Éliminés en finale de conférence l'année dernière, les Falcons ont beaucoup régressé en 2013 et ne pourront plus compter sur Tony Gonzalez à compter de l'an prochain.

Un repêchage intrigant

À pareille date l'année dernière, l'ailier défensif Jadeveon Clowney et le quart-arrière Teddy Bridgewater étaient considérés comme les deux meilleurs espoirs en vue du repêchage de 2014. Mais les quarts Blake Bortles et Johnny Manziel devraient rapidement trouver preneur, eux aussi. Sammy Watkins (ailier espacé), Jake Matthews (bloqueur) et Anthony Barr (secondeur extérieur) devraient tous être parmi les 10 premiers espoirs choisis, eux aussi. Même s'il n'est pas le premier joueur à être repêché, Manziel sera assurément celui qui fera le plus parler de lui au cours des prochains mois.

Retour à la normale pour les Redskins

En grande partie parce qu'ils devaient composer avec un plafond salarial plus bas lors des deux dernières années, les Redskins de Washington ont été discrets sur le marché des joueurs autonomes. Comme les Cowboys, les Redskins ont été punis parce qu'ils avaient trop dépensé en salaires lors de la saison qui a suivi le lock-out de 2010. Il n'y avait pas de plafond salarial lors de cette saison, mais les équipes de la NFL se seraient entendues afin de s'imposer un plafond salarial non officiel. Les Cowboys et les Redskins n'ont toutefois pas respecté la consigne. Ils ont respectivement donc eu 10 millions (5 par saison) et 36 millions (18 par saison) de moins à dépenser que les 30 autres équipes lors des deux dernières années. Maintenant que les choses seront de retour à la normale, le DG des Redskins, Bruce Allen, a déjà dit que son équipe serait active sur le marché de l'autonomie.

Une défense à reconstruire pour les Bears

L'attaque des Bears de Chicago s'est rapidement améliorée grâce à Marc Trestman, mais la défense devra être presque entièrement reconstruite au cours des prochaines années. Les contrats de Charles Tillman et de Henry Melton se termineront dans quelques semaines, et l'avenir de Julius Peppers et de Lance Briggs avec l'équipe semble incertain. Espérons pour l'ancien entraîneur des Alouettes que les Bears feront preuve de patience.

Plus d'équipes en séries?

Il est de plus en plus probable que le tournoi éliminatoire passera de 12 à 14 équipes. Lorsque ce sera le cas, seule l'équipe ayant terminé au premier rang de sa conférence aura congé en première ronde. Celle au septième rang visitera celle qui a fini deuxième, l'équipe en sixième position affrontera celle qui aura décroché le troisième rang, et les équipes en quatrième et cinquième positions joueront l'une contre l'autre. Il y aurait donc six matchs plutôt que quatre au premier tour des séries. Ce ne sont certainement pas les amateurs qui s'en plaindront, eux qui devront maintenant patienter sept mois avant de voir le prochain match régulier.




publicité

publicité

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer