Seahawks 23, 49ers 17: un grand spectacle!

Le demi de coin des Seahawks de Seattle... (Photo Kyle Terada, USA Today)

Agrandir

Le demi de coin des Seahawks de Seattle Richard Sherman (25) a réussi un jeu crucial en fin de match quand il a fait dévier une passe de Colin Kaepernick dans les mains de son coéquipier Malcolm Smith.

Photo Kyle Terada, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Super Bowl
Super Bowl

Notre dossier sur le 48e Super Bowl »

(Seattle) On s'attendait à un match mémorable entre les 49ers de San Francisco et les Seahawks de Seattle, dimanche au CenturyLink Field, et c'est exactement ce à quoi on a eu droit. L'affrontement enlevé aura même surpassé les attentes.

Grâce en très grande partie à Richard Sherman et au fameux «Legion of Boom», les Seahawks ont remporté une spectaculaire victoire de 23-17 qui leur permettra de participer au 2e Super Bowl de leur histoire. Ils affronteront le 2 février Peyton Manning et les Broncos de Denver, deux anciens rivaux de la division Ouest de la AFC.

> Le sommaire du match

Les Seahawks ont pris les devants 20-17 pour la première fois au début du 4e quart. Leur excellente défense a ensuite contrôlé du match en réussissant trois revirements.

Tirant de l'arrière par 23-17, les 49ers ont avancé jusqu'à la ligne de 18 verges des Seahawks dans la dernière minute de jeu. Colin Kaepernick a ensuite lancé une passe destinée à Michael Crabtree dans la zone des buts, mais Sherman a fait dévier le ballon, qui a abouti dans les mains de Malcolm Smith. La victoire était dans la poche pour l'équipe de Pete Carroll, et les 68 454 spectateurs ont pu commencer à célébrer.

Ironie du sort, Crabtree avait dit qu'il ne considérait pas Sherman comme l'un des meilleurs demis de coin de la NFL plus tôt cette semaine... En plus du jeu décisif, Crabtree n'a capté que 4 passes pour 52 verges, lui qui a été opposé à Sherman la majeure partie du temps. On présume que le receveur des Niners aura dorénavant un peu plus d'estime pour celui qui a mené la ligue pour les interceptions en saison régulière.

«On ne peut demander mieux que ça! On savait qu'il reviendrait à notre défense de finir le travail et c'est ce qu'on a fait. Notre ligne défensive, nos secondeurs et notre tertiaire ont tous très bien joué. Ç'a été une victoire d'équipe», a affirmé Sherman.

Soirée difficile pour Kaepernick

Finalement, Joe Montana avait peut-être raison. Kaepernick a récolté 130 verges au sol, mais a été incapable de faire le travail par la passe. Rappelons que Montana a récemment dit qu'il croyait que Kaepernick devrait améliorer sa précision afin de faire partie des meilleurs quarts du circuit.

Kaepernick a terminé le match avec seulement 153 verges par la passe et a commis les trois revirements des siens (deux interceptions et un échappé) au 4e quart.

C'est toutefois sa course de 58 verges qui a mené au touché d'une verge d'Anthony Dixon au 2e quart. Un majeur qui donnait les devants, 10-0, aux Niners.

Jusqu'à ce point, l'attaque des Seahawks avait été complètement dominée par la défense de Vic Fangio. Russell Wilson a même échappé et perdu le ballon dès le premier jeu offensif des siens. Aldon Smith lui a fait perdre le ballon avant de le récupérer à la ligne de 6 verges des Seahawks. Les champions en titre ont toutefois dû se contenter d'un placement.

L'attaque des Hawks a toutefois commencé à trouver son rythme après le touché de Dixon lorsque Wilson a complété une passe de 51 verges à Doug Baldwin après avoir gagné du temps grâce à sa mobilité. Steven Hauschka a réussi le premier de ses trois placements peu de temps après pour réduire l'avance des Niners à 10-3.

Les Seahawks ont créé l'égalité au 3e quart quand Marshawn Lynch a inscrit un touché de 40 verges, mais les Niners ont vite repris le «momentum» avec un majeur de 26 verges d'Anquan Boldin.

Un retour de botté de 69 verges de Baldwin a permis à Hauschka de réduire l'avance des 49ers à quatre points avec son deuxième placement, puis Wilson a signé le jeu qui a donné l'avance aux Seahawks. En situation de 4e essai et 7 verges à franchir à la ligne de 35 des 49ers, le quart-arrière a réussi une passe de touché à Jermaine Kearse.

Inutile de vous dire que la foule était en délire. Il serait cependant faux de dire que les spectateurs ont bondi de joie, car ils ont passé le match en entier debout!

«C'est une soirée inoubliable pour nos fans. Notre relation avec eux est incroyable. Les Niners ont démontré qu'ils formaient une excellente équipe, comme ils le font depuis plusieurs années, et on les respecte énormément», a tenu à dire Carroll.

Un match sanglant

Ce sont les deux meilleures défenses de la NFL et deux équipes ne s'aiment pas du tout qui nous ont offert le spectacle de dimanche. Comme il fallait s'y attendre, les coups d'épaule percutants ont donc été nombreux. Il y a même un joueur des 49ers qui ne jouait même pas qui a solidement plaqué un rival des Seahawks sur les lignes de côté!

Plusieurs joueurs des deux équipes ont été ébranlés par de durs coups d'épaule. Le garde Mike Iupati et le secondeur NaVorro Bowman, des 49ers, blessés à une jambe, ont notamment été incapables de terminer le match.

Les fronts défensifs des deux équipes ont dominé une bonne partie de l'affrontement. Frank Gore a d'ailleurs été limité à 14 verges en 11 courses. Lynch a mieux fait (109 verges en 22 courses), mais a dû travailler avec acharnement pour chacune des verges qu'il a récoltées.

Après un début de match à oublier, Wilson a été égal à lui-même, réussissant des jeux importants aux moments cruciaux. Il a totalisé 215 verges par la passe.

«On est tellement chanceux de pouvoir compter sur un jeune homme et un meneur comme Russell! Tout le monde a contribué à cette victoire, mais il était au centre de tout», a dit Carroll.

Wilson se mesurera maintenant au grand Peyton Manning contre le Legion of Boom, les deux équipes avec les meilleures fiches de la ligue, deux vétérans entraîneurs en Carroll et John Fox... Comme celui de dimanche, le match du 48e Super Bowl devrait être un délice pour les mordus du ballon ovale!




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:4273453:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer