Nouveau match, même enjeu pour les Alouettes

Josh Neiswander, des Alouettes, en sera cet après-midi... (Photo Darryl Dyck, PC)

Agrandir

Josh Neiswander, des Alouettes, en sera cet après-midi à son deuxième départ dans la Ligue canadienne.

Photo Darryl Dyck, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour la première fois de la saison, les Alouettes se mesureront aux Tiger-Cats de Hamilton cet après-midi (16h), à Moncton. Et au risque de répéter un refrain archiconnu, il s'agit là d'un autre match crucial pour le reste de la saison des Montréalais.

«On a besoin de gagner le match. Ce sont tous des matchs que nous devons gagner pour grimper au classement et s'assurer une place en séries, remporter notre division, obtenir un laissez-passer et un match éliminatoire à la maison, puis gagner la Coupe Grey», a laissé tomber avec optimisme l'entraîneur-chef Jim Popp, au terme de l'entraînement de jeudi.

Une victoire permettrait aux Als (4-7) de rejoindre les Ti-Cats (5-6) au deuxième rang de l'Association de l'Est et de respirer un peu mieux quant à une éventuelle place en matchs éliminatoires.

«C'est difficile de toujours penser qu'on se bat déjà pour une place en séries, a déploré le receveur Éric Deslauriers. Notre fiche de 4-7, ce n'est pas de toute beauté. Il faut commencer à gagner des matchs en série.»

Les Moineaux, en effet, n'ont pas remporté deux matchs de suite une seule fois cette année.

Neiswander aux commandes

À cause des blessures à Anthony Calvillo et à Tanner Marsh, et en attendant que Troy Smith soit suffisamment prêt au goût de ses entraîneurs, c'est le quart-arrière Josh Neiswander qui aura la tâche de remettre son équipe sur le chemin de la victoire.

Mais voilà qui s'annonce comme étant une tâche assez ardue. D'abord, les Tiger-Cats ont l'avantage de l'expérience. Il s'agira seulement du deuxième départ en carrière dans la Ligue canadienne pour Neiswander, alors que son vis-à-vis chez les Tiger-Cats, Henry Burris, amorcera une 180e rencontre.

«Nous savons que [Burris] est dangereux et qu'il est capable de récolter d'énormes statistiques. Mais Josh ne joue pas contre lui. Henry doit affronter notre défense, et Josh affronte l'autre défense. [Neiswander] doit simplement se contenter de jouer son match et ne pas se préoccuper des autres», a rappelé Popp.

N'empêche, les résultats n'ont pas toujours été très heureux lorsque Neiswander est venu faire son tour sur le terrain. N'allez cependant pas croire que ce parcours mitigé empêche le principal intéressé de dormir.

«Peu importe à quelle position on joue, on va commettre des erreurs. Mais on doit jouer en oubliant le dernier jeu, qu'il ait été bon ou mauvais», a analysé Neiswander.

Jim Popp a d'ailleurs fait savoir qu'il pourrait envoyer Troy Smith dans la mêlée, selon les circonstances.

«Pour des jeux courts ou des faufilades du quart, vous allez voir Troy, a-t-il dit. Si on décide de le laisser sur le terrain pour faire d'autres jeux, c'est ce que nous allons faire. Mais pour le moment, Josh est notre homme.»

Attaque dévastatrice

Autre élément à ne pas négliger: l'attaque particulièrement dangereuse et efficace des Tiger-Cats, contrairement à celle des Alouettes.

«Je pense qu'ils récoltent 400 ou 500 verges par match, a affirmé Éric Deslauriers. Mais comme je le dis chaque semaine, ce n'est pas de penser à l'autre équipe. On a trop de problèmes dans notre équipe pour s'inquiéter des autres.»

Même son de cloche du côté de Jim Popp. «C'est une équipe qui s'améliore chaque semaine. Ils ont eu des performances offensives extraordinaires et leur défense est meilleure de semaine en semaine. C'est pour ça qu'ils ont grimpé au classement par rapport au début de la saison. Il s'agit de l'une des équipes les plus coriaces actuellement dans la Ligue de la façon dont elle joue.»

Enfin, notons que le secondeur Kyries Hebert a fait le voyage à Moncton avec ses coéquipiers, mais on ignore s'il sera en mesure de jouer.

Une décision sera prise avant le match dans son cas, tout comme dans celui du demi Steven Lumbala, qui s'est blessé dimanche contre les Lions de la Colombie-Britannique.

À l'inverse, le demi de coin Byron Parker est toujours sur la touche, tandis que le maraudeur Daryl Townsend a dû s'absenter pour des raisons personnelles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer