Troisième quart fatal pour les Alouettes

Le quart-arrière des Alouettes Tanner Marsch est pourchassé... (Photo Graham Hughes, PC)

Agrandir

Le quart-arrière des Alouettes Tanner Marsch est pourchassé par Jermaine Gabriel, des Argonauts.

Photo Graham Hughes, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Alouettes avaient une chance en or de se hisser au sommet de l'Association de l'Est en remportant une deuxième victoire de suite contre les Argonauts de Toronto. Mais comme ce fut trop souvent le cas cette saison, ils ont été incapables de maintenir le rythme pendant 60 minutes.

En avant par 15 points à la fin du troisième quart, les Oiseaux ont perdu tous leurs moyens à ce moment, pour finalement s'incliner 37-30 contre les Argos, dimanche après-midi. Bien qu'il ne soit pas le seul à blâmer, Tanner Marsh n'a certainement rien fait pour aider les siens. Souvent nerveux et hésitant avec le ballon, le quart-arrière recrue n'a réussi que 13 de ses 28 passes, cumulant malgré tout 225 verges, en plus d'être victime de 3 interceptions.

> Les statistiques du match

«Notre défense a fait du très bon travail. J'ai simplement fait trop d'erreurs. Il fallait gagner ce match», a résumé le jeune Texan qui, sans surprise, avait la mine assez déconfite dans le vestiaire.

> Le classement de la LCF

Bon départ

Les locaux avaient pourtant démarré en force. Dès le quatrième jeu de la rencontre, à 1:24 du premier quart, John Bowman a forcé un échappé aux dépens de John Chiles, que Geoff Tisdale a récupéré avant de filer fin seul vers la zone payante, au terme d'une course de 47 verges.

Sean Whyte allait ajouter à l'avance des siens avec un placement de 23 verges en fin d'engagement.

À l'inverse, les Torontois ont été limités à deux maigres points, inscrits à la suite de placements ratés par Noel Prefontaine (42 et 46 verges).

Les deux équipes se sont échangé les placements au deuxième quart, soit deux pour Whyte et un pour Prefontaine, ce qui allait porter la marque à 16-5 après 30 minutes.

C'est donc dire que les unités offensives des deux équipes n'ont marqué aucun des 21 points inscrits au tableau principal en première demie...

Il faut dire, en effet, que la défense des Alouettes a une fois de plus accompli un travail colossal. En plus de Tisdale, qui a réussi un majeur, l'unité a réussi cinq sacs, dont deux par John Bowman, contre le quart Zach Collaros. Bowman en totalise maintenant 66 en carrière, ce qui le place à égalité avec son coéquipier Anwar Stewart au premier rang de l'histoire du club sur ce plan.

Écroulement total

Au retour de la mi-temps, alors que le score était de 16-8, Prefontaine a commis un échappé lors d'une mauvaise remise sur un botté de dégagement. Ed Gainey a sauté sur le ballon, pour ensuite le rapporter à la porte des buts, au terme d'une course de 33 verges. Tanner Marsh a terminé le travail avec une course d'une verge pour inscrire le deuxième touché des Als.

C'est à ce moment que les Argonauts ont ouvert les vannes. Spencer Watt a d'abord capté une bombe de 40 verges de Collaros, qui amenait son équipe à la ligne de 21 verges des Alouettes. Ce dernier a ensuite couru sur la distance restante pour le majeur.

Tout de suite après, Kiante Tripp a intercepté une passe de Marsh avant de s'élancer sur 54 verges et réduire l'écart à 23-21. Les Argos ont tenté une transformation de deux points, sans succès.

Pas trop de regrets, cependant, puisque John Chiles a ajouté à l'irrésistible lancée des Argonauts en acceptant une passe de touché de 54 verges de Collaros. Soudainement, les Argos se sont retrouvés en avant, 28-23. Et les 23 911 partisans réunis au stade Percival-Molson - la plus importante foule en deux ans - n'ont pas tardé à faire connaître leur mécontentement.

La recrue des Alouettes Duron Carter a redonné les devants à son équipe au tout début du quatrième quart avec son premier touché en carrière, à la suite d'une passe de 45 verges de Marsh. Les Oiseaux ont alors semblé retrouver leurs ailes pendant un instant, mais ce fut insuffisant.

Après que S.J. Green a vu sa passe interceptée lors d'un jeu truqué, les Argos ont ajouté un simple, avant que Dontrelle Inman fasse 37-30 à 1:17 de la fin du match et plante le dernier clou dans le cercueil des Alouettes.

Espérons que ceux-ci trouveront le moyen de préserver leur avance à l'avenir - et vite. Leurs prochains adversaires, les Lions de la Colombie-Britannique, voudront certainement venger leur défaite crève-coeur d'il y a deux semaines...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer