Le Super Bowl échappe aux Pats pour une 8e année d'affilée

Tom Brady, après une passe qui n'est pas... (Photo AP)

Agrandir

Tom Brady, après une passe qui n'est pas arrivée à destination.

Photo AP

Partager

Howard Ulman
Associated Press

Tom Brady est demeuré debout, les mains sur les hanches, complètement impuissant devant la scène, après avoir vu sa passe être interceptée. Il s'est lentement dirigé vers la ligne de côté, a retiré son casque et s'est assis sur le banc des siens.

Une remontée au quatrième quart était désormais impossible. Il restait maintenant moins de sept minutes à sa saison.

Des matchs éliminatoires peuvent susciter soit l'euphorie totale, soit le sentiment d'un écrasement d'avion chez une équipe.

«Pour nous, a déclaré l'entraîneur des Patriots de la Nouvelle-Angleterre Bill Belichick lundi, c'était l'écrasement d'avion.»

Ni la meilleure attaque de la NFL ni une jeune défensive prometteuse n'a réussi à éviter le pire. La défaite de 28-13 face aux Ravens de Baltimore en finale de l'Américaine dimanche a prolongé à huit la séquence d'années sans Super Bowl pour les Patriots, qui pourraient perdre deux joueurs clé au cours de la saison morte.

L'ailier espacé Wes Welker et le demi de coin Aqib Talib pourraient devenir joueurs autonomes.

Belichick, cependant, sera évidemment de retour.

«Oui, je serai là. Vous allez devoir m'endurer encore l'an prochain, a-t-il ajouté lors de son bilan de fin de saison. Je sais que ça en déçoit plusieurs d'entre vous. Mais tant qu'on ne me demandera pas le contraire, j'ai l'intention de rester ici.»

Belichick, qui est l'entraîneur actuel à avoir occupé ce poste pendant le plus grand nombre de saisons dans la NFL, en sera à sa 14e campagne avec les Patriots l'an prochain. Il les a menés à des conquêtes du Super Bowl lors de ses deuxième, quatrième et cinquième saisons - mais jamais depuis.

Seuls Brady et le bloqueur Vince Wilfork avaient fait partie de certaines de ces éditions championnes.

«Toute cette ère est terminée, a indiqué l'ailier défensif Rob Ninkovich. Nous avons une toute nouvelle équipe maintenant. C'est un groupe de joueurs différent, alors nous devrons tous apprendre par nous-même et acquérir de l'expérience pour comprendre ce que ça fait de gagner.»

Les Patriots ont cependant atteint le match ultime à deux reprises lors des cinq campagnes précédant celle-ci. Ils se sont à chaque fois inclinés devant les Giants de New York, la dernière remontant à l'an passé. Ils ont ensuite regarni leur défensive avec des choix au repêchage, avec l'ailier Chandler Jones, le secondeur Dont'a Hightower, le demi de coin Alfonzo Dennard et le demi de sûreté Tavon Wilson.

C'était prometteur, mais loin d'être une garantie de succès continu.

«Les joueurs se soucient seulement de ce qui va se produire pendant la saison à laquelle ils prennent part, a dit Stephen Gostkowski. Peu importe ce qui est arrivé dans le passé, ça ne veut pas dire que quelque chose de bien va se produire dans le futur. Chaque année est différente.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer