Les Ravens finiront-ils le travail?

Le demi offensif Ray Rice devra connaître une... (Photo : Gary Cameron, Reuters)

Agrandir

Le demi offensif Ray Rice devra connaître une excellente soirée pour que les Ravens aient une chance de quitter le Gillette Stadium avec leur billet du Super Bowl en poche.

Photo : Gary Cameron, Reuters

Partager

Vous croyez que les Ravens ne pensent plus à leur élimination de l'année dernière à Foxborough? Ceux qui ont vu l'épisode de l'émission A football life qui portait sur Ray Lewis savent que les plaies sont encore vives.

Un petit rappel de la finale de la Conférence américaine de l'année dernière s'impose.

Si Lee Evans n'avait pas échappé le ballon dans la zone des buts dans la dernière minute, les Ravens auraient accédé au Super Bowl. Si Billy Cundiff n'avait pas raté son placement de 32 verges, les Patriots et les Corbeaux auraient disputé une prolongation.

Mais Evans et Cundiff ont échoué, et ce sont les Pats qui se sont envolés en direction d'Indianapolis.

Grosse perte

Rob Gronkowski a joué une bonne partie de l'affrontement de l'année dernière, même s'il s'est blessé à une cheville.

Aujourd'hui, l'excellent ailier rapproché ratera le match en entier. Contre la défense des Ravens, qui joue actuellement son meilleur football de la saison, c'est évidemment une très grosse perte pour les Pats.

La tertiaire des Ravens joue particulièrement bien depuis le début des séries.

Les demis de coin Cary Williams, Corey Graham et Chykie Brown font du bon boulot, et Ed Reed et Bernard Pollard ont souvent causé toutes sortes d'ennuis à Tom Brady et aux Pats. Reed, en réussissant des interceptions, Pollard, en blessant leurs joueurs (Brady, Wes Welker, Gronkowski) ...

Avantage Brady

Aucune équipe ne réussit à mieux faire contre Brady que les Ravens. À ses quatre derniers matchs contre eux, le maestro a totalisé quatre touchés et sept interceptions.

À l'inverse, Joe Flacco a lancé sept passes de touché et a été victime de trois interceptions dans ces mêmes matchs.

En ce sens, Stevan Ridley pourrait très bien être le joueur-clé de l'attaque des Patriots, aujourd'hui.

À sa deuxième saison, Ridley gravit rapidement les échelons chez les demis offensifs de la ligue. Lewis et Dannell Ellerbe seront-ils capables de l'arrêter? Ils n'auront pas le choix, car la grande majorité des joueurs de la défense aura pour mission de ralentir le jeu aérien dévastateur des Pats.

Manque d'énergie?

Parce que la défense des Ravens a été sur le terrain lors de 87 jeux dans chacun de ses deux matchs éliminatoires, et que la rencontre de la semaine dernière à Denver a duré près de 77 minutes, plusieurs personnes croient qu'elle manquera d'essence.

Elle a pourtant eu huit jours pour refaire le plein, deux de plus qu'avant d'affronter les Broncos en haute altitude. Il serait extrêmement étonnant qu'elle manque d'énergie alors que c'est probablement sa dernière chance d'accéder au Super Bowl pour un bon moment.

Sur les lignes de côté

Comme c'est presque toujours le cas contre les Pats, le joueur-clé de l'adversaire sera le porteur de ballon.

L'objectif est de garder Brady sur les lignes de côté le plus longtemps et le plus souvent possible, c'est l'évidence.

Ray Rice devra donc connaître une excellente soirée. Ce serait un bonus pour son équipe s'il réussissait également quelques longues courses, comme lorsque les Ravens avaient éliminé les Patriots en les rossant, 33-14, à Foxborough, il y a trois ans. Difficile à croire, mais les Ravens n'avaient tenté que 10 passes et Flacco avait terminé le match avec 34 verges ce jour-là.

N'eût été des retours de bottés de 90 et 104 verges de Trindon Holliday, les Ravens auraient facilement vaincu les Broncos. Ils ont contenu Peyton Manning, Demaryius Thomas et Eric Decker en défense, et leur ligne offensive a donné le temps nécessaire à Flacco en attaque.

L'année des Corbeaux

Je ne me suis pas écouté en choisissant les Broncos pour ce match, mais je ne ferai pas la même erreur deux fois. Oui, il est très difficile d'aller gagner au Gillette Stadium, et dans une série deux de trois, les Pats l'emporteraient.

Mais cette fois, les Ravens vont finir le travail. Lewis terminera sa légendaire carrière au Super Bowl. C'est l'année des Corbeaux. Prière de ne pas m'envoyer de courriels, je sais déjà que vous pensez que les Pats vont gagner par trois touchés...

Notre prédiction: Ravens 27, Patriots 23

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer