Alouettes: Trestman nie avoir été embauché par les Bears

Marc Trestman est l'un des 13 candidats qui... (Photo : Olivier Pontbriand, La Presse)

Agrandir

Marc Trestman est l'un des 13 candidats qui intéressent les Bears de Chicago.

Photo : Olivier Pontbriand, La Presse

Partager

Dans un courriel envoyé à La Presse, hier après-midi, Marc Trestman a confirmé qu'il n'avait pas obtenu le poste d'entraîneur-chef des Bears de Chicago, contrairement à ce qu'a laissé entendre Jimmy Johnson sur son compte Twitter. Du moins, pas pour l'instant.

>>> Réagissez sur le blogue de football de Miguel Bujold

«Tout ce que vous avez entendu à ce sujet aujourd'hui [hier] est faux», a répondu Trestman lorsqu'on lui a demandé si les Bears lui avaient offert le poste.

Le Chicago Tribune rapportait de son côté que le DG des Bears, Phil Emery, devait rencontrer Rick Dennison, coordonnateur offensif des Texans de Houston, hier.

Toujours selon le Tribune, les Bears doivent rencontrer Darrell Bevell, le coordonnateur offensif des Seahawks de Seattle, aujourd'hui, et Bruce Arians, le coordonnateur offensif des Colts d'Indianapolis, demain.

Trestman, qui aura 57 ans mardi prochain, est l'un des 13 candidats qui intéressent les Bears. Il a été rencontré  lundi dernier durant approximativement huit heures.

Johnson et Trestman se sont connus à l'Université de Miami au milieu des années 80. Johnson était l'entraîneur-chef des Hurricanes, et Trestman, l'entraîneur des quarts-arrière. Aujourd'hui un analyste au réseau Fox Sports, Johnson a également été l'entraîneur-chef des Cowboys de Dallas et des Dolphins de Miami.

Dans son message sur Twitter, Johnson a dit qu'il semblait que deux de ses anciens adjoints [Trestman et Rob Chudzinski] obtiendraient des postes dans la NFL. Chudzinski est devenu le nouvel entraîneur-chef des Browns de Cleveland, jeudi soir.

Les Als ne perdront pas de temps

S'il s'avère que Trestman est effectivement l'homme des Bears, les Alouettes amorceront rapidement leur recherche pour un nouveau pilote. L'organisation ne prendrait toutefois pas de décision hâtive, puisqu'elle aimerait rencontrer un grand nombre de candidats. Il n'y aurait actuellement aucun favori quant à un éventuel successeur si Trestman quittait l'équipe.

Dans l'éventualité où Trestman demeurerait plutôt à Montréal, les Alouettes annonceraient l'embauche de tous ses adjoints en vue de la prochaine saison en moins de 48 heures. Les Alouettes n'ont présentement pas d'entraîneur de ligne défensive, d'entraîneur de secondeurs, et d'entraîneur de quarts-arrière.

À la barre des Alouettes depuis 2008, Trestman a remporté la Coupe Grey en 2009 et 2010. Dans la NFL, il a été à l'emploi des Vikings du Minnesota, des Browns de Cleveland, des Lions de Detroit, des 49ers de San Francisco, des Cardinals de l'Arizona, des Raiders d'Oakland, des Dolphins de Miami et des Saints de La Nouvelle-Orléans.

Trestman n'a toutefois jamais été un entraîneur-chef au sud de la frontière. Or, les quarts-arrière Steve Young, Bernie Kosar, Rich Gannon et Jake Plummer ont tous connu leur meilleure saison alors qu'il était le coordonnateur offensif de leur équipe respective.

Popp a discuté avec les Jets

Par ailleurs, La Presse a obtenu la confirmation que Jim Popp avait été approché par au moins trois équipes de la NFL au cours de la dernière semaine.

On savait déjà qu'il avait rencontré les Panthers de la Caroline, mais les Jaguars de Jacksonville et les Jets de New York ont également discuté avec le DG des Alouettes.

Les Panthers et les Jaguars ont comblé leur poste de directeur général en embauchant David Gettleman et David Caldwell depuis qu'ils ont parlé avec Popp. Les Jets n'ont par contre toujours pas choisi le successeur de Mike Tannenbaum, qui a été congédié au terme de la saison régulière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer