Série mondiale: les Dodgers remportent le premier match

L'as Clayton Kershaw a offert une performance digne de ce nom, retirant 11... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Los Angeles

L'as Clayton Kershaw a offert une performance digne de ce nom, retirant 11 frappeurs sur des prises, pour mener les Dodgers de Los Angeles vers une victoire de 3-1 face aux Astros de Houston, mardi soir, lors du premier match de la Série mondiale présenté au Dodger Stadium.

Soutenu par le circuit de deux points de Justin Turner en sixième manche aux dépens de Dallas Keuchel, Kershaw était en parfait contrôle face aux meilleurs frappeurs des Majeures.

«Ç'a été un grand moment. Ils ont une très bonne formation, a déclaré Kershaw. De la façon que Keuchel lançait, c'était un mélange de balles hautes et de balles basses, ce qui était bon. Ça nous a donné du rythme un peu. Personnellement, je crois que ça nous a beaucoup aidés.»

Le gaucher a attendu ce moment toute sa carrière. Et lorsqu'il s'est amené au monticule lors du premier match de la série mondiale, il s'est assuré de faire honneur aux plus grandes légendes de l'histoire des Dodgers.

En sept manches de travail, le triple récipiendaire du trophée Cy Young a effectué 11 retraits grâce à des prises et n'a alloué que trois coups sûrs sans accorder un seul but sur balles. Sa balle cassante a fait mal paraîtres les frappeurs des Astros à quelques reprises. La seule tache à son dossier est survenue au tout début de la quatrième manche, lorsqu'il a concédé un circuit à Alex Bregman afin de niveler le pointage 1-1.

Même s'il a claqué une longue balle à ses débuts en Série mondiale, Bregman, âgé de 23 ans, n'était pas si enthousiaste en fin de rencontre.

«Je nous imaginais gagner, et c'est pourquoi nous devons revenir ici demain et remporter le match», a-t-il mentionné.

Brandon Morrow a été parfait en huitième manche et Kenley Jansen a imité son prédécesseur en neuvième pour limiter les Astros à trois coups sûrs. Les releveurs des Dodgers n'ont accordé aucun point lors des 25 dernières manches en séries.

Réunis au Dodger Stadium pour le premier match de Série mondiale de leurs favoris depuis 1988, les partisans des Dodgers ont eu droit à tout un spectacle dès le premier lancer de la rencontre. Chris Taylor a profité de l'occasion pour claquer un circuit aux dépens de Keuchel et ainsi donner les devants 1-0 aux Dodgers.

«Ça nous a un peu frappés en plein visage, a admis Keuchel. Je ne m'attendais pas à ça.»

Le partant des Astros a concédé trois points - dont deux circuits - en six coups sûrs, en plus de retirer trois frappeurs sur des prises.

«Keuchel a été très bon ce soir, a affirmé le gérant des Astros A.J. Hinch. Il a accordé un lancer ou deux de moins que Kershaw. Il n'a cependant pas effectué autant de retraits grâce à des prises.»

Les Astros n'ont toujours pas remporté un match en Série mondiale en 56 ans d'histoire. En 2005, les White Sox de Chicago les avaient balayés en quatre rencontres.

Malgré les nombreux honneurs et trophées reçus au cours de sa carrière, Kershaw était reconnu pour avoir de la difficulté en éliminatoires, affichant un dossier de 6-7 et une moyenne de points mérités de 4,40.

Il a cependant récolté trois victoires en quatre départs en séries cette saison.

Le premier match de la série, qui devait être une confrontation entre les meilleurs frappeurs - Jose Altuve, Carlos Correa, Cody Bellinger et plus encore - a été finalement dominé par l'as des Dodgers.

Faisant face à l'équipe qui avait enregistré le moins de retraits au bâton dans les ligues majeures cette saison, Kershaw en a retiré plus que n'importe quel autre lanceur partant cette saison.

La marque était égale 1-1 lorsque Taylor a obtenu un but sur balle en sixième manche. Turner a enchaîné en cognant un circuit de deux points face à Keuchel.

«Je suis un peu frustré contre moi-même pour ne pas avoir mieux lancé, a mentionné Keuchel. L'angle de ma balle était très haut et elle n'a pas été frappée très fort.»

Taylor et Turner ont partagé le titre du joueur le plus utile à son équipe lors de la série de championnat de la Ligue nationale face aux Cubs de Chicago. Taylor a maintenu une moyenne au bâton de ,316 (6 en 19) avec deux circuits, tandis que Turner a récolté une moyenne de ,333 (6 en 18), étirant les bras à deux reprises.

«Je n'aurais jamais pu prédire ceci, s'est exclamé Taylor. Mon but cette année était d'avoir plus d'énergie au bâton et de frapper la balle le plus souvent possible, mais je n'aurais jamais cru qu'une amélioration aussi drastique était possible.»

Les deux équipes croiseront de nouveau le fer mercredi soir. Rich Hill sera le lanceur partant des Dodgers et il fera face à Justin Verlander.




la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer