Remontée des Blue Jays en neuvième manche

Richard Urena a procuré la victoire aux Blue... (Photo PC)

Agrandir

Richard Urena a procuré la victoire aux Blue Jays avec un simple en fin de neuvième manche, mardi.

Photo PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Richard Urena a trouvé une bonne façon de se faire pardonner pour une mauvaise décision en huitième. Urena a procuré la victoire aux Blue Jays avec un simple en fin de neuvième, mardi, Toronto soutirant ainsi un gain de 3-2 face aux Orioles de Baltimore.

L'arrêt-court avait été retiré au deuxième coussin comme premier frappeur en huitième, voulant transformer un simple en double.

En neuvième, Kevin Pillar a obtenu un but sur balles, puis il a filé au troisième but sur un simple de Teoscar Hernandez, au champ opposé. Un optionnel de Darwin Barney a gardé des coureurs aux extrémités, puis Luke Maile a nivelé le score avec une balle frappée durement près de Manny Machado, qui n'a pu que la bloquer partiellement. C'est là qu'Urena a eu la chance de se reprendre, et il ne l'a pas ratée. À son neuvième match dans les majeures, le Dominicain de 21 ans a frappé un simple au champ centre et Barney a devancé le relais de justesse, semant la frénésie au Rogers Centre, où prenaient place 29 055 personnes.

Les Jays remportaient ainsi un quatrième match de suite.

Urena a fini le match avec trois simples.

Le premier point des Blue Jays est venu en troisième sur un double de Justin Smoak, qui mettait fin à une disette de 0 en 10. Maile est venu marquer, lui qui avait frappé un simple. Un simple chanceux de Mark Trumbo a fait 1-1 en septième et à la manche suivante, Tim Beckham a claqué son 21e circuit de la saison. Joe Biagini a bien fait, accordant deux points et six coups sûrs en huit manches.

Tim Mayza (1-0) a obtenu la victoire. Dylan Bundy des Orioles a retiré huit frappeurs au bâton en six manches, permettant un point et cinq coups sûrs. Zach Britton (2-1) a donné le simple décisif.

Les Orioles de Baltimore perdaient un sixième match d'affilée, ce qui réduit encore un peu plus leurs chances de se rendre au match éliminatoire de la Ligue américaine.

Russell Martin bientôt de retour

Les Blue Jays de Toronto ont réinscrit Russell Martin parmi les joueurs actifs avant leur match de mardi soir, face aux Orioles de Baltimore.

Le receveur n'a pas joué depuis le 11 août, résultat d'une blessure à l'oblique gauche subie ce jour-là, contre les Pirates de Pittsburgh.

Martin n'est pas dans la formation partante mardi, mais il devrait l'être mercredi, face aux Orioles.

«Il va participer à l'exercice au bâton (mercredi) et si tout va bien, il va jouer, a dit le gérant John Gibbons. Ce sera probablement un cas de deux matches de suite et une journée de congé, quelque chose comme ça.»

Martin frappe pour ,223 en 81 matchs, avec 12 longues balles et 27 points produits. Mais pour Gibbons, son impact va au-delà de son rendement offensif.

«Il fait une différence, a dit Gibbons. La clé pour gagner est d'avoir de bons lanceurs, mais il aide à faire pencher la balance.»

Luke Maile (receveur partant mardi), Miguel Montero et Raffy Lopez se sont partagés le boulot de receveur dernièrement.

Athletics d'Oakland: un match gratuit

Il fallait y penser : un match gratuit.

Le 17 avril 2018, les partisans n'auront rien à débourser pour assister au match opposant les A's aux White Sox de Chicago, à Oakland.

C'est ce qu'ont annoncé les Athletics mardi, à l'occasion du dévoilement des calendriers 2018 du baseball majeur.

Cette date vise à souligner les 50 ans du baseball à Oakland, jour pour jour. Fondé à Philadelphie, le club est aussi passé par Kansas City avant de déménager à Oakland en 1968.

Les A's sont avant-derniers au chapitre de l'assistance dans les grandes ligues, cette saison. En moyenne, 18 503 personnes se présentent au Coliseum. L'équipe est dernière dans la section Ouest de l'Américaine. Les A's avaient une fiche de 63-80 avant d'affronter les Red Sox à Boston, mardi soir.

Victoire historique des Indians

Les Indians de Cleveland ont défait les Tigers de Detroit 2-0, mardi soir, égalant ainsi un record de la Ligue américaine avec une 20e victoire consécutive.

Aidés par une défensive étanche et une performance magistrale de leurs artilleurs, les Indians ont ainsi égalé la marque établie en 2002 par les Athletics d'Oakland - qui ont été dépeints dans le film Moneyball.

La séquence des Indians, qui a commencé le 24 août contre les Red Sox à Boston, est la deuxième plus longue en 82 ans dans les Ligues majeures - et les Indians ne démontrent aucun signe d'essoufflement.

Corey Kluber (16-4) a étoffé sa candidature pour l'obtention du trophée Cy Young en limitant l'adversaire à quatre coups sûrs. Les Indians ont ainsi rejoint les A's de 2002, les Cubs de Chicago (21) de 1935 et les Giants de New York (26) de 1916 à titre de seules équipes à avoir atteint le plateau des 20 victoires consécutives.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer