Les Red Sox l'emportent 6-1 contre les Blue Jays

Andrew Benintendi (16), Jackie Bradley Jr. (19) et... (Photo Bob DeChiara, USA TODAY Sports)

Agrandir

Andrew Benintendi (16), Jackie Bradley Jr. (19) et Mookie Betts (50) festoient après la victoire de leur équipe.

Photo Bob DeChiara, USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ken Powtak
Associated Press
BOSTON

Doug Fister est rapidement devenu un lanceur qui cherchait du travail dans les Majeures à un partant clé pour une équipe qui cherche à remporter un titre de section.

Fister a alloué un point en plus de sept manches, Jackie Bradley fils a frappé un circuit et il a produit trois points et les Red Sox de Boston ont battu les Blue Jays de Toronto 6-1, mercredi soir.

Les Red Sox ont réclamé au mois de juin le lanceur de 33 ans après qu'il eut décidé d'exercer une clause échappatoire dans son contrat des ligues mineures. Il a ensuite été libéré par les Angels de Los Angeles. Au cours des dernières semaines, il a été le meilleur partant de l'équipe de Boston.

«De dire que lorsque nous l'avons acquis des Angels il allait connaître une séquence de bons départs de la sorte, c'était au-delà de nos attentes, a indiqué le gérant des Red Sox, John Farrell. Il fait du très bon travail.»

Il s'agit d'une deuxième victoire de suite pour les Red Sox, qui ont remporté un marathon de 19 manches, mardi soir. Ils détiennent une avance de quatre matchs sur les Yankees de New York au sommet de la section Est de l'Américaine.

Sautant sur le terrain seulement 18 heures après avoir vu Hanley Ramirez mettre fin à un duel de plus de six heures, les Red Sox ont ouvert les valves en quatrième manche en inscrivant quatre points, dont deux sur la 15e longue balle de la saison de Bradley.

Fister (5-7) a accordé quatre coups sûrs et trois buts sur balles et il a retiré neuf frappeurs sur des prises. Il montre un dossier de 3-1 et une moyenne de points mérités de 1,50 à ses quatre derniers départs.

«C'est définitivement une période amusante de l'année. D'être anxieux à propos de ce qui s'en vient, a-t-il déclaré. Je ne fais que constamment travailler fort et chaque jour.»

Le partant des Blue Jays, Joe Biagini (3-10), a concédé cinq points en trois manches et un tiers.

Alors que la pluie tombait en quatrième manche, Xander Bogaerts a cogné un triple au champ opposé qui a poussé Mitch Moreland au marbre. Le joueur d'arrêt-court de 24 ans est ensuite venu marquer quand Rafael Devers a frappé un simple. Bradley a couronné cette poussée de quatre points en envoyant un tir de Tim Mayza dans l'enclos des releveurs au champ droit.

«J'ai trouvé que Joe avait bien lancé la balle dans ses conditions, a mentionné le gérant par intérim des Blue Jays, DeMarlo Hale. On parle de la quatrième manche, mais ce qui a fait vraiment mal est le circuit. Il a laissé un changement de vitesse haut dans la zone des prises et c'est ce qui a fait basculer la partie.»

Biagini n'a pas perdu de temps pour analyser son départ.

«Mauvais. C'est la réponse la plus courte, a-t-il simplement dit. C'est une recherche de constance. De constance dans la façon que je relâche la balle. C'est d'être agressif et de bien faire les choses.»

Les Red Sox ont ajouté un point en sixième manche en raison d'une erreur de Richard Urena.

Les deux équipes avaient marqué un point en première manche.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer