Les Mets congédient leur mascotte après un doigt d'honneur

Mr. Met, la mascotte des Mets de New... (Photo Gregory Bull, archives AP)

Agrandir

Mr. Met, la mascotte des Mets de New York.

Photo Gregory Bull, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ronald Blum
Associated Press
New York

Même Mr. Met est frustré de piètre début de saison des Mets de New York. La mascotte a servi un doigt d'honneur à un partisan pendant le match perdu 7-1, mercredi, aux mains des Brewers de Milwaukee. L'équipe a indiqué que l'employé qui a personnifié la mascotte pendant cette rencontre ne portera plus jamais le costume.

Une personne a mis en ligne une vidéo de l'incident, qui est rapidement devenue virale, forçant l'équipe à émettre un communiqué.

«Nous nous excusons des gestes inappropriés de nos employés, ont indiqué les Mets par courriel. Nous n'encourageons pas ce type de comportement et nous traitons l'affaire à l'interne.»

Un dirigeant des Mets a déclaré à l'Associated Press que plus d'un employé personnifie Mr. Met et que la personne qui l'a fait mercredi ne serait plus affectée à cette tâche. Cette personne a requis l'anonymat puisque la déclaration officielle de l'équipe est le seul commentaire autorisé par l'organisation.

Mr. Met, que l'on reconnaît à sa tête surdimensionnée en forme de balle de baseball, est l'une des mascottes sportives les plus connues. Techniquement, il n'a que trois doigts et un pouce à chaque main.

Avant la rencontre de jeudi, il était «de retour» à son poste, prenant des photos avec les partisans en plus d'échanger des poignées de mains avec jeunes et moins jeunes.

Alors qu'ils devaient lutter pour une place en séries, les Mets ont une fiche de 23-28 et leur formation est minée par les blessures, notamment aux lanceurs Noah Syndergaard, Jeurys Familia et au frappeur de puissance Yoenis Cespedes.

Ce n'est pas le premier incident hors terrain à venir assombrir cette saison de misère. Après une victoire contre les Marlins, le 5 mai dernier, les Mets ont mis en ligne une photo du joueur du match T.J. Rivera portant la couronne attribuée au récipiendaire après chaque victoire. Mais sur la photo, on voyait clairement en arrière-plan un jouet sexuel dans le casier de Kevin Plawecki.

Ce dernier a attribué la présence l'objet dans le vestiaire à une blague entre coéquipiers.

Un autre incident a impliqué le lanceur Matt Harvey, qui ne s'est pas présenté à une rencontre après avoir passé une partie de la nuit à faire la fête, entraînant une suspension de trois matchs de la part du club.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer