Adam Jones victime de racisme au Fenway Park

Le voltigeur des Orioles Adam Jones a indiqué qu'un... (Photo Charles Krupa, AP)

Agrandir

Le voltigeur des Orioles Adam Jones a indiqué qu'un spectateur lui a lancé un sac d'arachides et qu'il s'est fait traiter de «nègre en quelques occasions», lundi soir.

Photo Charles Krupa, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Boston

Le voltigeur de centre Adam Jones des Orioles de Baltimore a été victime de racisme au Fenway Park lors de la rencontre opposant les siens aux Red Sox de Boston, lundi, ont rapporté USA Today Sports et le Boston Globe.

Jones, qui est noir, a indiqué qu'un spectateur lui a lancé un sac d'arachides. Il a également affirmé s'être fait traiter de «nègre en quelques occasions», selon ce qu'ont rapporté le USA Today et le Boston Globe, citant l'athlète.

«C'est malheureux que des gens doivent avoir recours à ces qualificatifs pour dégrader un autre être humain», a déclaré Jones.

Le baseballeur de 31 ans a ajouté que ce n'était pas la première fois qu'il était victime de ce type de comportement au domicile des Red Sox, mais que c'était le pire cas qu'il avait connu en 12 ans de carrière.

USA Today a rapporté que la direction des Red Sox a confirmé qu'un partisan avait lancé un sac d'arachides en direction de Jones et qu'il avait été expulsé du stade.

«C'est pathétique, a dit Jones. On appelle ça un lâche. Ce qu'ils devraient faire au lieu de les expulser du stade, c'est de leur imposer des amendes de 10 000, 20 000 ou 30 000 $, un montant qui ferait vraiment mal.»

Mardi, Jones a été longuement applaudi par les partisans au Fenway Park, avant sa première présence au bâton. Le lanceur partant des Red Sox, Chris Sale, a brièvement quitté le monticule pour que les applaudissements se poursuivent.

Le président des Red Sox, Sam Kennedy, a offert des excuses à Jones pour l'incident de lundi.

«Les Red Sox souhaitent publiquement s'excuser à l'endroit d'Adam Jones et de toute l'organisation des Orioles pour les incidents qui se sont produits au Fenway Park lundi soir», a indiqué l'équipe par communiqué, mardi.

«Aucun joueur ne devrait être la cible d'objets lancés des estrades, pas plus qu'il ne devrait être la cible d'attaques racistes à l'intérieur du Fenway Park. L'organisation des Red Sox ne tolère pas ces comportements inexcusables. Nos partisans et toute l'organisation sommes écoeurés par la conduite de quelques ignorants.

«Ce genre de conduite devrait immédiatement être dénoncée aux agents de sécurité du stade. Chaque spectateur qui agit de la sorte renonce à son droit de demeurer dans le stade et pourrait subir de plus amples conséquences. Notre enquête sur les incidents de (lundi) soir se poursuit.»

Le lanceur CC Sabathia, des Yankees de New York, dit que les joueurs noirs s'attendent à des remarques racistes quand ils jouent à Boston.

«Nous le savons. Nous sommes 62 et nous le savons tous: quand on se rend à Boston, on s'y attend.»

Sabathia a dit que quand il jouait avec les Indians de Cleveland, il a été traité de nègre lors de matches au Fenway Park. Il mentionne que cela n'a pas été le cas avec les Yankees, qui ont des agents de sécurité non loin des joueurs dans l'enclos, ainsi qu'à d'autres endroits du stade.

Sabathia dit qu'il est triste et enrageant que des joueurs doivent encore composer avec ce genre de choses en 2017.

Le maire de Boston, Marty Walsh, a aussi commenté l'incident, indiquant qu'un tel geste «est inacceptable et ne représente pas ce que nous sommes comme ville. Ces gestes et ces mots n'ont aucune place à Fenway, à Boston, ou partout ailleurs».




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer