Retour du baseball à Montréal: les anciens Expos y croient

Al Oliver a joué 19 saisons dans le baseball... (Photo Robert Skinner, Archives La Presse)

Agrandir

Al Oliver a joué 19 saisons dans le baseball majeur.

Photo Robert Skinner, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Difficile d'y voir clair dans le dossier d'un éventuel retour du baseball majeur à Montréal. Mais les anciens joueurs-étoiles des Expos, eux, n'ont pas le moindre doute que l'équipe renaîtra, ou du moins, qu'elle devrait renaître.

«Les partisans sont plus que prêts à obtenir une équipe. Et c'est la chose la plus importante dans tout ça. C'est la clé. J'ai assisté aux matchs préparatoires il y a deux ans, et je n'en revenais tout simplement pas. Il n'y avait pas un siège vide dans le Stade», a dit Al Oliver, qui fera partie des festivités du week-end, alors que les Blue Jays de Toronto et les Pirates de Pittsburgh disputeront deux matchs préparatoires au Stade olympique (demain soir et samedi après-midi).

Oliver a joué 19 saisons dans les Ligues majeures, dont celles de 1982 et de 1983 avec les Expos. Il a porté l'uniforme de sept équipes, mais son attachement pour Montréal est unique.

«C'est un endroit spécial pour moi. Même si je n'ai joué que deux saisons pour les Expos, les gens me témoignent toujours une grande affection. C'est comme si j'avais joué 10 ou 15 saisons avec l'équipe. Les partisans et la ville m'ont adopté dès mon arrivée.»

«On avait toujours de bonnes foules du temps où je jouais et je suis convaincu que ce serait la même chose de nos jours», a estimé le champion frappeur de la Ligue nationale en 1982.

«Montréal est prête pour une équipe. Il n'y a pas le moindre doute dans mon esprit que les partisans et la ville méritent une autre chance.»

C'est un avis que partage Bill Lee. L'ancien lanceur des Expos et des Red Sox de Boston est souvent de passage à Montréal, lui qui participe à une émission radiophonique sur les ondes de TSN.

Selon Lee, le retour d'une équipe des ligues majeures à Montréal passe par le transfert d'une franchise plutôt que par une expansion. Plus précisément par le déménagement des Rays de Tampa Bay.

«Je crois au retour du baseball majeur à Montréal plus que jamais. Et ça ferait énormément de sens pour la division Est de l'Américaine d'un point de vue économique que Montréal en fasse partie. Autant en raison de la proximité géographique des villes de Toronto, Boston et New York que pour les rivalités naturelles qui seraient créées», a dit celui qui est surnommé «Spaceman».

«C'est une décision qui serait pleine de sens que l'équipe évolue dans cette division», croit également Jeff Reardon, qui sera de retour à Montréal pour la première fois depuis 2006 ce week-end.

«Je crois que le baseball majeur devrait revenir à Montréal, c'est l'évidence même. On attirait 2,3 et 2,4 millions de partisans par saison lorsque je jouais pour les Expos. Montréal était l'une des villes qui attiraient le plus de partisans et je suis convaincu que ça pourrait être le cas à nouveau avec un nouveau stade», a commenté Reardon, avant d'ajouter un bémol.

«Si les contribuables du Québec sont prêts à investir dans un stade comme on le fait aux États-Unis, le projet verra le jour, à mon avis. D'autant plus que le baseball majeur cherche à ajouter des équipes», a noté Reardon.

«Les partisans de Montréal sont des gens passionnés et émotifs, et c'est un facteur important. On n'a qu'à penser à l'ovation qu'ils ont donnée à Russell Martin il y a deux ans. C'était incroyable. J'aurais mis des bouchons dans mes oreilles si j'avais pu le faire!» s'est remémoré Oliver.

Le début des années 80

Reardon et Oliver ont fait partie des Expos du début des années 80, lorsque l'équipe était l'une des plus talentueuses du baseball majeur. À une époque où bon an mal an elle luttait férocement avec les puissances de la Ligue nationale, qu'il s'agisse des Dodgers de Los Angeles, des Phillies de Philadelphie ou des Pirates de Pittsburgh.

«Même si notre élimination contre les Dodgers en finale de la Ligue nationale a été difficile, mes plus beaux souvenirs avec les Expos demeurent la saison de 1981. Je suis arrivé des Mets de New York en n'ayant jamais été un releveur numéro un. C'est le rôle que m'ont donné les Expos et c'est ce que je voulais. J'ai aidé l'équipe à se rendre jusqu'en finale de la Nationale, à une victoire près de la Série mondiale», a raconté Reardon.

«Même si j'ai gagné la Série mondiale avec les Twins du Minnesota en 1987, c'est la meilleure équipe dont j'ai fait partie», a estimé l'ancien releveur.

Oliver est arrivé à Montréal l'année suivante, mais a lui aussi le sentiment que les Expos ont raté l'occasion d'accomplir de grandes choses.

«C'est regrettable qu'on n'ait jamais gagné la Série mondiale. On avait certainement assez de talent pour le faire.»

Reardon s'est relevé

Lee est un habitué de Montréal et Oliver est venu à quelques reprises au cours des dernières années. Pour Reardon, il s'agira d'un premier séjour au Québec en plus d'une décennie.

«On a encore des amis qui habitent Beaconsfield et on passera d'ailleurs la journée de samedi avec eux. Je suis très excité d'y retourner et de revoir mes anciens coéquipiers. C'est avec les Expos que je me suis fait un nom et que ma carrière a véritablement pris son envol.»

Après une belle carrière de 16 saisons dans les ligues majeures, Reardon a vécu ce que craint tout parent: la perte d'un enfant. Son fils, Shane, est mort d'une surdose en 2004. S'en est suivi une longue période noire pour Reardon.

«Chaque fois que je sentais que je me relevais, je retombais dans un gouffre. Je dirais que les choses se sont un peu replacées après environ six ans, mais j'ai encore des périodes sombres. On ne se remet jamais tout à fait d'un drame comme celui-là», a dit Reardon.

«Je ne croyais pas vraiment aux dépressions avant d'en vivre une. J'étais au sommet avec une bague de la Série mondiale, une belle famille et beaucoup d'argent. Puis, tout s'est écroulé après le décès de mon fils.»

«Si j'ai pu passer à travers cette épreuve, c'est grâce à ma femme (Phebe) et mes deux autres enfants (Jay et Kristi). Et c'est pour eux que je l'ai fait.»

______________________________________________________

Deuxième édition de l'Expos Fest

Les amateurs de baseball auront une belle occasion de rencontrer des anciens joueurs-étoiles des Expos lors de la deuxième édition de l'Expos Fest, qui aura lieu dimanche de 10h à 17h à la Plaza centre-ville au 777, boulevard Robert-Bourassa (métro Bonaventure).

Jeff Reardon, Al Oliver, Bill Lee, Dennis Martinez, Andre Dawson, Éric Gagné, Rondell White, Cliff Floyd, de même que le maire de Montréal, Denis Coderre, seront tous présents pour l'occasion.

Vous pouvez obtenir vos billets et plus d'information au sujet de l'évènement au exposfest.com. Tous les fonds amassés iront à la fondation Kat D DIPG à l'Hôpital de Montréal pour enfants, qui vient en aide aux enfants qui souffrent d'une forme agressive de tumeur du tronc cérébral.

L'an dernier plus de 2000 personnes ont participé à la première édition de l'Expos Fest.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer