Un grand chelem de Miguel Montero procure la victoire aux Cubs

Miguel Montero (47) a été accueilli en héros... (Photo Jon Durr, USA Today)

Agrandir

Miguel Montero (47) a été accueilli en héros au marbre par ses coéquipiers Jason Heyward (à gauche), Chris Coghlan et Ben Zobrist (à droite).

Photo Jon Durr, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jay Cohen
Associated Press
CHICAGO

Miguel Montero a brisé une égalité de 3-3 en huitième manche en claquant le troisième grand chelem par un frappeur suppléant de l'histoire des séries.

Les Cubs de Chicago ont profité de ce puissant élan pour finalement l'emporter 8-4 contre les Dodgers de Los Angeles samedi, à l'occasion du premier match de la série de championnat de la Nationale.

Chris Coghlan a obtenu un but sur balles intentionnel de la part de Joe Blanton après deux retraits en huitième manche. Les coussins étaient tous occupés et c'était au tour du releveur Aroldis Chapman de s'amener au bâton.

« C'était la bonne décision à prendre, a analysé le gérant des Cubs, Joe Maddon, concernant le but sur balles intentionnel. J'aurais probablement fait la même chose. »

Maddon a plutôt opté pour Montero, qui a catapulté une balle cassante sur un compte de 0-2 dans les gradins du champ droit. Il s'agissait de son premier coup sûr des séries.

« J'ai confiance en Joe Blanton. J'ai eu confiance en lui toute la saison et il a été très bon pour nous, a insisté le gérant des Dodgers, Dave Roberts. Il a laissé un tir haut dans la zone des prises. Ça n'a pas fonctionné pour lui. »

Les 42 376 spectateurs au Wrigley Field se sont levés d'un trait et pendant que Montero contournait les sentiers, ils l'ont ovationné pendant plusieurs secondes.

« Je n'étais même pas convaincu que j'allais frapper, a mentionné Montero. Pour être bien honnête, je crois que Maddon m'a envoyé au marbre pour que les Dodgers demandent à un gaucher de venir lancer et qu'on puisse utiliser Willson Contreras. Ce ne fut pas le cas. »

Dès le tir suivant, Dexter Fowler a étiré les bras pour aider les Cubs à surmonter quelques ratés de la part de leur personnel de releveurs.

Adrian Gonzalez avait nivelé la marque grâce à un simple de deux points aux dépens de Chapman, en début de huitième manche.

« Plusieurs choses ne sont pas planifiées, a souligné Maddon. Tu regardes les situations et tu essaies de trouver les bons affrontements. Mais tu ne sais jamais ce qu'un joueur pourra t'offrir. Tu dois être capable de réagir. »

Hector Rondon a alloué un double d'un point à Andrew Toles, en neuvième manche, mais Chase Utley a frappé dans un double jeu pour mettre un terme à l'affrontement.

Jon Lester a été efficace pendant six manches et il a vu Javier Baez voler le marbre à la suite d'une séquence peu conventionnelle. Les Cubs détenaient une avance de 3-1 après sept manches, mais les Dodgers n'ont pas baissé les bras et ils ont effectué une remontée en huitième.

Alors que les buts étaient remplis et qu'il n'y avait aucun retrait, Maddon a envoyé Chapman au monticule pour étouffer la menace. Ce dernier a retiré Corey Seager et Yasiel Puig sur des prises, mais il a donné une balle au goût de Gonzalez, qui l'a retroussée au champ centre.

Le Japonais Kenta Meada a obtenu le départ pour les Dodgers. Il a été d'office pendant quatre manches, concédant trois points, quatre coups sûrs et trois buts sur balles. Il a également retiré deux frappeurs au bâton.

La deuxième rencontre de cette série aura lieu dimanche soir et les Dodgers auront besoin d'une autre brillante performance de leur as Clayton Kershaw. Le meneur des Majeures au chapitre de la moyenne de points mérités, Kyle Hendricks, aura la confiance du gérant des Cubs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer