Série Blue Jays-Indians: cinq choses à surveiller

Plusieurs joueurs des Blue Jays, dont le receveur... (Photo Nathan Denette, PC)

Agrandir

Plusieurs joueurs des Blue Jays, dont le receveur Russell Martin (à droite), portaient une tuque lors d'un exercice au bâton en fin d'après-midi, jeudi.

Photo Nathan Denette, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gregory Strong
La Presse Canadienne
Cleveland

Les Blue Jays de Toronto se mesurent aux Indians de Cleveland en série de championnat de la Ligue américaine, avec à l'enjeu une place en Série mondiale. Voici cinq choses à surveiller dans la série quatre de sept.

Les rotations

Du côté torontois, difficile de faire mieux que Marco Estrada, J.A. Happ, Marcus Stroman et Aaron Sanchez, dans l'Américaine.

Les Indians ont Corey Kluber, vainqueur de 18 matchs en saison régulière, avec une moyenne de 3,14. Trevor Bauer, Josh Tomlin et Mike Clevinger ont des fiches moins reluisantes, mais Kluber pourrait lancer après un répit écourté, si nécessaire.

«Je pense que nous sommes au temps de l'année où tout le monde va tout faire pour aider son club à gagner, a dit Kluber. Si ça veut dire moins de repos avant un départ ou bien être releveur, je suis partant pour ça.»

Ménager Sanchez

On espère limiter Sanchez à une apparition contre les Indians, par souci de le ménager. Le droitier de 24 ans a été fulgurant à sa première saison complète comme partant, offrant un rendement de 15-2 et une moyenne de 3,00, la meilleure de l'Américaine.

Au premier tour, il a lancé pendant cinq manches et deux tiers et n'a pas été impliqué dans le verdict, dimanche dernier. Il devrait amorcer le match numéro 4 mardi à 16h, à Toronto.

Sanchez a 197 manches et deux tiers au compteur, cette année.

«Je suis à l'écoute de mon corps et je ne ressens rien d'alarmant, a dit Sanchez. Cela dit, les jours de congé sont bénéfiques. J'ai bien hâte d'avoir ma chance à nouveau.»

Le plaisir de balayer

Les Blue Jays et les Indians ont gagné encore plus en confiance en balayant leurs rivaux au premier tour.

Toronto a réglé le cas des Rangers du Texas en trois matchs, tandis que Cleveland a été aussi expéditif face aux Red Sox de Boston.

En saison régulière, les Indians ont eu l'avantage de justesse contre les Blue Jays, remportant quatre matchs sur sept.

La série débute avec deux matchs au Progressive Field, puis deux autres au Rogers Centre. Le cinquième serait aussi disputé à Toronto mais si on doit aller plus loin, ça se terminerait en Ohio.

Osuna confiant

Le stoppeur des Jays, Roberto Osuna, se dit en pleine forme malgré qu'on a souvent fait appel à lui, ces derniers temps. Depuis le début de l'après-saison, il a fourni cinq manches en trois apparitions.

«Comme le veut la formule, vous ne ressentez pas la fatigue dans ces matchs-là, a dit Osuna. Vous voulez juste arriver au monticule et faire le travail.»

Osuna a dû quitter lors du match éliminatoire contre Baltimore le 4 octobre, ayant ressenti de l'inconfort à l'épaule droite. Il a pris quelques jours de répit avant d'épater avec un sauvetage de cinq retraits au Texas, le 7 octobre.

Un temps frisquet pour le premier match

Plusieurs joueurs des Blue Jays portaient une tuque lors d'un exercice au bâton en fin d'après-midi, jeudi. Le mercure n'était qu'à 13 degrés et ce pourrait même être un peu plus bas vendredi soir, lors du premier match de la série.

On prévoit toutefois du soleil et 23 degrés pour le début de la deuxième rencontre, samedi à 16h.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer