Les Indians blanchissent les Red Sox 6-0

Corey Kluber... (PHOTO Rick Osentoski, USA Today Sports)

Agrandir

Corey Kluber

PHOTO Rick Osentoski, USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Tom Withers
Associated Press
CLEVELAND

Corey Kluber a maintenu un jeu blanc jusqu'en huitième manche et Lonnie Chisenhall a claqué un circuit de trois points aux dépens de l'inefficace David Price, procurant aux Indians de Cleveland une victoire de 6-0 face aux Red Sox de Boston, vendredi.

>>> Le sommaire du match

Les Indians ont ainsi pris les devants 2-0 dans la série de section de l'Américaine.

Ne paraissant aucunement ennuyé par une blessure à la jambe subie en fin de saison, Kluber a limité les champions de l'Est de l'Américaine à trois coups sûrs en sept manches alors que les Indians ont fait un pas de plus vers une première finale de championnat depuis 2007.

«Nous n'avons pas de gros noms. Nous n'avons pas les gros contrats et le reste, a déclaré le joueur de deuxième but, Jason Kipnis. Nous avons 25 gars qui aiment la compétition et qui ont adopté le plan de match de cette équipe. C'est ce que nous avons.»

David Ortiz et les Red Sox se retrouvent en position précaire et espèrent pouvoir faire tourner le vent de côté dimanche lors du troisième match, qui sera disputé au Fenway Park. Il pourrait s'agir du dernier match de la carrière de celui qu'on surnomme «Big Papi».

Chisenhall a frappé la longue balle en deuxième manche aux dépens de Price, qui montre désormais un rendement de 0-8 en neuf départs éliminatoires et qui devra faire face aux critiques bien méritées de la «Red Sox Nation».

«Nous sommes acculés au pied du mur, a commenté le gérant des Red Sox, John Farrell. C'est assez clair. Nous retournons à la maison avec un retard de 0-2. Clay Buchholz sera sur la butte dimanche dans un match sans lendemain.»

Le gaucher a lancé durant trois manches et un tiers et a encore une fois raté une belle occasion de faire taire ses détracteurs qui affirment qu'il ne peut lancer sous pression. Price affichait pourtant un rendement de 10-2 en carrière contre les Indians, dont une fiche parfaite de 5-0 au Progressive Field.

«Je sais que j'aurai l'occasion de lancer encore en 2016, a dit Price. Je le souhaite. Je serai prêt.»

Mais ça ne voulait rien dire pour les Indians, qui ont claqué quatre coups sûrs de suite - dont trois simples - pour prendre les devants 4-0 après seulement deux manches.

C'était tout ce dont Kluber avait besoin. À son premier départ éliminatoire, le candidat à l'obtention du trophée Cy-Young a connu peu d'ennuis contre les Red Sox, qui ont manqué une occasion de lui faire mal en quatrième.

Kluber a donné deux buts sur balles avant de retirer Ortiz sur un ballon sur le premier tir. Ortiz a lancé son bâton au sol et l'anxiété a monté d'un cran au banc des Red Sox lorsque Kluber a retiré Hanley Ramirez sur des prises pour mettre un terme à la menace.

Ortiz n'a frappé aucun coup sûr en quatre présences au bâton et il a été retiré deux fois sur le premier lancer. Il ne compte qu'un seul coup sûr en deux matchs contre les Indians.

Kluber n'avait pas lancé en dix jours, lui qui s'était étiré le quadriceps le 26 septembre, le soir où les Indians ont remporté le titre de la section centrale à Detroit. La blessure à l'artilleur inquiétait les amateurs des Indians, qui sont déjà privés des services de Carlos Carrasco et de Danny Salazar pour cette série.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer