Pete Rose demande au Temple de le rendre éligible

Pete Rose... (Photo John Minchillo, AP)

Agrandir

Pete Rose

Photo John Minchillo, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mitch Stacy
Associated Press
Columbus, Ohio

Pete Rose s'est adressé directement au Temple de la renommée du baseball dans un ultime effort pour rétablir son éligibilité.

Dans une lettre de sept pages transmise mardi au président de l'organisme, Jeff Idelson, l'avocat de Rose, Raymond Genco, plaide que la suspension à vie imposée à son client en 1989 pour avoir parié sur des matchs de baseball n'avait pas pour objectif de le rendre inéligible.

«Au moment où Pete a accepté cette sanction, les conséquences de voir son nom inscrit sur la liste des gens inadmissibles étaient claires et précises et ne comprenaient pas une inéligibilité au Temple de la renommée», selon cette lettre cosignée par Renco et Mark Rosenbaum.

Le Temple de la renommée a modifié ses règles deux ans après la sanction imposée à Rose pour faire en sorte que les joueurs bannis ne puissent pas être élus à Cooperstown, empêchant ainsi le roi des coups sûrs de rejoindre les immortels du baseball aussi longtemps que sa sanction ne serait pas levée.

Genco a demandé au Temple d'amender sa réglementation spécifiquement pour permettre à Rose d'être éligible, laissant son élection à la discrétion des chroniqueurs de baseball, qui votent l'intronisation des joueurs. Il argue que les bannissements imposés à Mickey Mantle et Willie Mays pour leur association avec des casinos n'ont pas affecté leur statut aux yeux de l'organisme. Même «Shoeless» Joe Jackson est demeuré éligible après qu'il eut été banni pour avoir accepté de l'argent afin de manipuler le résultat de la Série mondiale de 1919, ajoute-t-il.

«Nous croyons que le baseball serait renforcé par cette grâce, un geste qui donnerait à Pete Rose le même traitement que tout autre joueur ou gérant du Baseball majeur a reçu au cours des 55 premières années d'existence du Temple de la renommée, lit-on dans la missive.

Par communiqué, Idelson a déclaré: «Pete Rose demeure inéligible au Temple de la renommée en vertu des règles de l'organisme, qui empêche toute personne dont le nom figure sur la listes des personnes inadmissibles d'être considérée».

En décembre, le nouveau commissaire Rob Manfred a rejeté la plus récente pétition de réintégration de l'homme maintenant âgé de 75 ans. Genco prétend toutefois que Manfred a «ouvert la porte» en statuant qu'il n'était pas de son ressort de déterminer si Rose devait être éligible au Temple. De demander au Temple de changer ses règles, explique Genco, était la prochaine étape logique.

Genco a également noté que Manfred a permis à Rose de participer à certaines activités, dont le retrait de son numéro par les Reds de Cincinnati et son intronisation au Temple de la renommée du club de l'Ohio, en juin.

«Ce nouveau chapitre ne pourra qu'attirer davantage l'attention sur le cas de Pete, a dit Genco. Peut-être ne sera-t-il jamais intronisé. Ça pourrait attirer davantage l'attention sur ses transgressions, mais si vous regardez cela exclusivement au point de vue d'équité, nous croyons que nous avons un bon point. Nous avons un argument très raisonnable, en ce sens que nous croyons que la direction du Temple peut poser un geste très raisonnable pour clore ce dossier.»

Dans une lettre de sept pages transmise mardi au président de l'organisme, Jeff Idelson, l'avocat de Rose, Raymond Genco, plaide que la suspension à vie imposée à son client en 1989 pour avoir parié sur des matchs de baseball n'avait pas pour objectif de le rendre inéligible.

«Au moment où Pete a accepté cette sanction, les conséquences de voir son nom inscrit sur la liste des gens inadmissibles étaient claires et précises et ne comprenaient pas une inéligibilité au Temple de la renommée», selon cette lettre cosignée par Renco et Mark Rosenbaum.

Le Temple de la renommée a modifié ses règles deux ans après la sanction imposée à Rose pour faire en sorte que les joueurs bannis ne puissent pas être élus à Cooperstown, empêchant ainsi le roi des coups sûrs de rejoindre les immortels du baseball aussi longtemps que sa sanction ne serait pas levée.

Genco a demandé au Temple d'amender sa réglementation spécifiquement pour permettre à Rose d'être éligible, laissant son élection à la discrétion des chroniqueurs de baseball, qui votent l'intronisation des joueurs. Il argue que les bannissements imposés à Mickey Mantle et Willie Mays pour leur association avec des casinos n'ont pas affecté leur statut aux yeux de l'organisme. Même «Shoeless» Joe Jackson est demeuré éligible après qu'il eut été banni pour avoir accepté de l'argent afin de manipuler le résultat de la Série mondiale de 1919, ajoute-t-il.

«Nous croyons que le baseball serait renforcé par cette grâce, un geste qui donnerait à Pete Rose le même traitement que tout autre joueur ou gérant du Baseball majeur a reçu au cours des 55 premières années d'existence du Temple de la renommée, lit-on dans la missive.

Par communiqué, Idelson a déclaré: «Pete Rose demeure inéligible au Temple de la renommée en vertu des règles de l'organisme, qui empêche toute personne dont le nom figure sur la listes des personnes inadmissibles d'être considérée».

En décembre, le nouveau commissaire Rob Manfred a rejeté la plus récente pétition de réintégration de l'homme maintenant âgé de 75 ans. Genco prétend toutefois que Manfred a «ouvert la porte» en statuant qu'il n'était pas de son ressort de déterminer si Rose devait être éligible au Temple. De demander au Temple de changer ses règles, explique Genco, était la prochaine étape logique.

Genco a également noté que Manfred a permis à Rose de participer à certaines activités, dont le retrait de son numéro par les Reds de Cincinnati et son intronisation au Temple de la renommée du club de l'Ohio, en juin.

«Ce nouveau chapitre ne pourra qu'attirer davantage l'attention sur le cas de Pete, a dit Genco. Peut-être ne sera-t-il jamais intronisé. Ça pourrait attirer davantage l'attention sur ses transgressions, mais si vous regardez cela exclusivement au point de vue d'équité, nous croyons que nous avons un bon point. Nous avons un argument très raisonnable, en ce sens que nous croyons que la direction du Temple peut poser un geste très raisonnable pour clore ce dossier.»

Le porte-parole Michael Teevan a indiqué que le Baseball majeur ne commenterait pas ce plus récent appel de Rose.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer