Les Red Sox écrasent les Blue Jays

Rick Porcello... (PHOTO John E. Sokolowski, USA TODAY Sports)

Agrandir

Rick Porcello

PHOTO John E. Sokolowski, USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gregory Strong
La Presse Canadienne
TORONTO

Rick Porcello est devenu le premier lanceur des Majeures à signer 20 victoires cette saison et les Red Sox de Boston ont écrasé les Blue Jays de Toronto 13-3, vendredi, à l'occasion du premier match d'une série de trois au Rogers Centre.

Xander Boegarts a claqué un circuit en solo et Hanley Ramirez a ajouté une longue balle de trois points lors d'une septième manche de six points des Red Sox. Ils ont infligé un quatrième revers de suite aux Blue Jays.

>>> Le sommaire du match

«Ça ne nous ressemble pas alors nous allons laisser cette rencontre derrière nous, a assuré le gérant des Blue Jays, John Gibbons. Nous n'avons pas vu ça trop souvent. Je ne me souviens pas d'avoir regardé un match de ce genre depuis un bon bout de temps.»

Porcello (20-3) a été d'office pendant sept manches et il est devenu le premier lanceur de 20 victoires des Red Sox depuis Josh Beckett (20-7), en 2007. Le droitier a retiré sept frappeurs sur des prises et il a concédé deux points, six coups sûrs et un but sur balles.

«C'est tout un honneur et c'est déjà difficile de gagner une partie dans les Majeures, encore plus 20, a affirmé Porcello. J'en suis très fier. C'est tout de même un effort collectif. De la façon dont mes coéquipiers s'élancent et qu'ils jouent en défense, c'est un travail d'équipe. Je veux remercier mes 40 coéquipiers.»

Dustin Pedroia a produit quatre points et les Red Sox ont accentué à deux parties leur avance au sommet de la section Est de l'Américaine. Les Blue Jays suivent au deuxième rang.

Les visiteurs ont placé 18 balles en lieu sûr contre neuf pour les hommes de Gibbons.

Marco Estrada (8-8) a connu une soirée difficile au monticule pour les Blue Jays.

Dès la manche initiale, Mookie Betts a envoyé Pedroia au marbre pour ouvrir la marque. Estrada a finalement réussi à se sortir d'impasse en forçant Sandy Leon a frappé un roulant avec les buts remplis. Le lanceur des locaux avait effectué 36 tirs.

Estrada n'était pas au bout de ses peines. En deuxième manche, après avoir donné un but sur balles à Jackie Bradley fils, Pedroia a cogné une balle au champ centre pour doubler l'avance des Red Sox.

La défense des Blue Jays s'est mise de la partie en troisième manche, mais pour les mauvaises raisons. Avec des coureurs aux extrémités, Melvin Upton fils a échappé une chandelle, permettant à Betts de croiser la plaque. Leon a suivi avec un simple qui a poussé Ramirez au marbre et procuré une avance de 4-0 aux siens. C'en était fait de la soirée de travail d'Estrada.

Il s'agissait de son plus court départ de la campagne. Il a lancé pendant deux manches et un tiers, allouant trois points et six coups sûrs.

«Rien n'allait dans notre direction aujourd'hui et tout commence à partir de moi, a avoué Estrada. Quand ton partant effectue autant de tirs, ça mine un peu le moral de tout le monde. Je dois faire un meilleur boulot dès le début de l'affrontement parce que ça ne peut pas se produire à nouveau.»

Les Torontois ont donné signe de vie en fin de troisième manche, alors que les coussins étaient tous occupés et qu'il n'y avait aucun retrait. Devon Travis a frappé un simple qui a diminué l'avance des Red Sox de moitié. Porcello a toutefois retiré Josh Donalson sur des prises avant de commettre Edwin Encarnacion dans un double jeu.

En quatrième manche, Upton a jonglé avec une balle frappée dans sa direction, menant à un double de Brock Holt. Il s'est rendu au troisième but à la suite d'une balle passée et il a touché le marbre sur un sacrifice de Pedroia.

Porcello a souvent déstabilisé les joueurs des Blue Jays avec ses lancers. Notamment en sixième manche, alors que ceux-ci avaient amené le point égalisateur au bâton. Le lanceur des Red Sox a mis fin à la menace en forçant deux adversaires à faire une chandelle.

C'est tout ce dont la puissante attaque des Red Sox avait besoin. Bogaerts a offert le point d'assurance en claquant un 18e circuit cette saison et Ramirez a ouvert les écluses grâce à son 22e circuit de la campagne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer