Les Red Sox ont le dessus sur les Blue Jays 6-4

David Ortiz a ajouté deux autres points produits à son départ canon, Mookie... (Photo USA Today Sports)

Agrandir

Photo USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
BOSTON

David Ortiz a ajouté deux autres points produits à son départ canon, Mookie Betts a amassé deux coups sûrs et produit deux points et les Red Sox de Boston ont battu les Blue Jays de Toronto 6-4, samedi.

Les trois frappeurs qui précèdent Ortiz dans la formation ont atteint les sentiers à sept occasions dans la rencontre. Xander Bogaerts a amassé trois coups sûrs une journée après avoir vu sa séquence de 26 matchs avec au moins un coup sûr prendre fin, Dustin Pedroia a frappé un coup sûr et obtenu un but sur balles et Mookie Betts a claqué un simple et un double.

«Ce n'est pas seulement lui à chaque match, a dit Betts. Il contribue beaucoup, mais ce n'est pas seulement lui. Ça démontre la force de notre formation.»

Ortiz, 40 ans, a amorcé le match au sommet des majeures au chapitre des points produits et a augmenté son total à 53, aidant les Red Sox à mettre fin à une séquence de trois revers. Il a annoncé qu'il prendrait sa retraite à la fin de la saison.

«Il fait ça depuis tellement longtemps, a ajouté Betts. Il sait comment tout se déroule. C'est bien de faire partie de ça. Il lui en reste encore plus.»

Les Blue Jays avaient gagné neuf de leurs 11 dernières rencontres.

Le lanceur de balle papillon Steven Wright (6-4) a donné trois points non-mérités, cinq buts sur balles et trois coups sûrs en cinq manches, retirant trois frappeurs sur des prises.

Craig Kimbrel a lancé en neuvième pour enregistrer son 13e sauvetage.

Marcus Stroman (5-2) a permis six points en cinq manches et deux tiers. Il en a alloué au moins six à ses quatre derniers départs.

En avance 5-4 en sixième, les Red Sox ont bénéficié d'une reprise vidéo pour ajouter un point à leur courte avance.

Betts a frappé un double au champ gauche et Blake Swihart a tenté de marquer du premier coussin, mais a été déclaré retiré par l'arbitre au marbre Jerry Meals. Après une longue révision, les officiels ont jugé que Swihart avait touché le marbre avant que le receveur Russell Martin ne lui touche.

«Il y a une grosse différence entre une avance d'un et de deux points, ça donne un peu de marge de manoeuvre à notre lanceur», a analysé le gérant des Red Sox, John Farrell.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer