• Accueil > 
  • Sports > 
  • Baseball 
  • > Joueurs autonomes: vers qui les clubs de la MLB se tourneront-ils? 

Joueurs autonomes: vers qui les clubs de la MLB se tourneront-ils?

Jose Bautista... (Photo LM Otero, Associated Press)

Agrandir

Jose Bautista

Photo LM Otero, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Noah Trister
Associated Press

La récente signature de Stephen Strasburg a fait en sorte de raccourcir de façon importante la liste de candidats intéressants à l'autonomie dans le Baseball majeur.

La prolongation de contrat de sept ans et 175 millions US qu'a acceptée le droitier s'est avérée une douche froide pour les clubs qui espéraient embaucher un lanceur de premier plan cet hiver. Il devait être le joueur autonome le plus convoité de la prochaine cuvée, mais maintenant, vers qui les clubs en quête de renforts immédiats se tourneront-ils?

Voici un bref aperçu des joueurs qui pourraient attirer la convoitise en 2016:

Jose Bautista et Edwin Encarnacion

Les deux frappeurs de puissance des Blue Jays de Toronto écoulent la dernière année de leur contrat. Même si aucun des deux hommes ne connaît un bon début de campagne, il leur reste suffisamment de temps pour faire augmenter leur valeur.

Mark Teixeira

Le contrat de huit saisons et 180 millions de Teixeira avec les Yankees de New York vient à échéance à la fin de la campagne. Il a frappé 31 circuits l'an dernier, mais il aura 37 ans en avril.

Carlos Gomez

Gomez n'a toujours pas 30 ans et comme voltigeur de centre, il aurait dû faire partie de plus belles prises potentielles sur le marché de l'autonomie. Mais il a connu des ennuis dans le dernier droit la saison dernière et il a été tout simplement horrible au bâton depuis le début du calendrier.

R.A. Dickey

La signature de Strasburg a grandement diminué l'offre du côté des lanceurs partants. Dickey demeure en mesure de lancer beaucoup de manches et les Jays l'estimaient suffisamment pour se prévaloir de la clause d'option inscrite à son contrat et le payer 12 millions cette saison.

Choisissez votre releveur no 1

Voilà où les équipes pourraient avoir le choix, bien qu'il y ait de grands risques à se lancer dans la surenchère dans le marché fort imprévisible des lanceurs de relève. Aroldis Chapman, Kenley Jansen et Mark Melancon pourraient tous devenir joueurs autonomes à l'issue de la campagne, donc, de potentielles prises intéressantes.

C'est vrai, cette courte liste n'inclut pas les joueurs qui ont l'option de renoncer à leur contrat pour profiter de l'autonomie. Si des joueurs comme Yoenis Cespedes et James Shields deviennent disponibles, leur arrivée sur le marché serait bien vue par les équipes disposant d'une forte somme à dépenser.

La statistique de la semaine

Max Scherzer, des Nationals de Washington, a égalé le record des Majeures en retirant 20 frappeurs sur des prises en neuf manches de travail face aux Tigers de Detroit, mercredi. Mais ces 20 retraits ne constituent pas la marque pour un lanceur de Washington: Tom Cheney, des Senators, a réussi 21 retraits au bâton en 16 manches en 1962.

Scherzer est toutefois devenu le premier lanceur à réussir l'exploit depuis Randy Johnson, en 2001. Le nouveau membre du Temple de la renommée était alors devenu le troisième à accomplir le fait d'armes entre 1996 et 2001.

Il est un peu surprenant qu'aucun autre lanceur n'ait obtenu 20 retraits sur des prises en neuf manches entre Johnson et Scherzer, étant donné qu'ils sont si fréquents de nos jours. Mais haut total de retraits au bâton rime souvent avec haut total de lancers, un important obstacle pour la réalisation d'un tel exploit. Scherzer a été capable de l'accomplir à l'aide de 119 tirs seulement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer