Vincent Velasquez domine à son arrivée avec les Phillies

Le jeune lanceur des Phillies Vince Velasquez a dominé... (Photo Matt Slocum, AP)

Agrandir

Le jeune lanceur des Phillies Vince Velasquez a dominé les Padres de San Diego, jeudi dernier, retirant 16 frappeurs sur des prises.

Photo Matt Slocum, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Rob Maaddi
Associated Press
Philadelphie

Vincent Velasquez n'a eu besoin que de deux départs avec les Phillies de Philadelphie pour se retrouver en excellente compagnie.

Le droitier de 23 ans a dominé les Padres de San Diego, jeudi, retirant 16 frappeurs sur des prises tout en n'allouant que trois simples dans la victoire de 3-0 des Phillies. Seuls Chris Short (18) et Art Mahaffey (17) ont déjà obtenu plus de retraits sur des prises dans une rencontre pour les Phillies. Short avait eu besoin de 15 manches pour réaliser l'exploit en 1965.

Steve Carlton, Curt Schilling et Cliff Lee ont aussi retiré 16 frappeurs au bâton dans un match des Phillies. Les membres du Temple de la renommée Robin Roberts et Jim Bunning ne l'ont jamais fait, par contre, pas plus que Roy Halladay ou Cole Hamels.

Velasquez n'a pas accordé de but sur balles, a retiré sur des prises cinq des six derniers frappeurs et lançait toujours à 97 milles à l'heure en neuvième. Il a rejoint le groupe très sélect de lanceurs de l'ère moderne ayant lancé un jeu blanc dans un match complet de neuf manches comptant au moins 16 retraits sur des prises sans accorder de passe gratuite qui est composé de Max Scherzer, Randy Johnson, Roger Clemens (deux fois), Kerry Wood et Dwight Gooden.

La mégatransaction qui a fait passer le releveur numéro 1 Ken Giles aux Astros de Houston ressemble de plus en plus à un vol pour les Phillies. Velasquez, l'un des cinq espoirs au monticule obtenu par les Phillies pour Giles, n'a pas permis un seul point en deux départs. Giles, qui a excellé en fin de match à la suite de la transaction qui a fait passer Jonathan Papelbon aux Nationals de Washington l'an dernier, éprouve des ennuis dans la Ligue américaine, lui qui a amorcé la saison à titre de spécialiste de la huitième manche. Il a alloué trois circuits à ses premières quatre manches et deux tiers, alors qu'il n'en avait accordé que trois en 115 manches et deux tiers avec les Phillies.

Les lignes de la semaine

Velasquez n'a pas été le seul lanceur a avoir été étincelant la semaine dernière: le gaucher des Cardinals de St. Louis Jaime Garcia n'a accordé qu'un coup sûr et obtenu 13 retraits sur des prises dans la victoire de 7-0 des siens contre les Brewers de Milwaukee, jeudi. Il n'a permis qu'un simple à Domingo Santana après deux retraits en sixième.

Mention spéciale à Chris Sale. Le partant des White Sox de Chicago n'a alloué que deux coups sûrs en plus de retirer neuf frappeurs sur des prises dans la victoire de 1-0 des siens face aux Rays de Tampa Bay vendredi.

Séquences inversées

Les Braves d'Atalanta et les Twins du Minnesota ont remporté leur premier gain vendredi après avoir lancé leur campagne avec neuf défaites et ils ont signé la victoire de nouveau samedi et dimanche. Les Braves se sont inscrits dans la colonne des victoires en premier, en battant les Marlins de Miami 6-3 pour éviter leur pire début de saison depuis 1988. Les Twins ont suivi avec une victoire de 504 aux dépens des Angels de Los Angeles. Les Tigers de Detroit, en 2002, sont la dernière équipe à avoir commencé la saison avec une fiche de 0-10 ou pire.

Frappeurs en panne

Il y a une longue liste de frappeurs réputés qui connaissent un très mauvais départ. Paul Goldschmidt, Jason Heyward, Anthony Rizzo, Lucas Duda, Ryan Howard, Freddie Freeman, Curtis Granderson, Jayson Werth, Mark Teixeira, Albert Pujols, Todd Frazier, Prince Fielder, Troy Tulowitzki et Alex Rodriguez frappaient tous pour ,205 ou moins avant les matchs de dimanche.

«A-Rod» a mis fin à une vilaine séquence de 0 en 19 avec le 689e circuit de sa carrière contre les Mariners de Seattle en après-midi.

Des as aux allures de deux de pique

Matt Harvey (0-3, 5,71), Adam Wainwright (0-2, 8,27), Zach Greinke (0-2, 6,75), Julio Teheran (0-2, 6,35), Corey Kluber (0-3, 6,16) et Jose Fernandez (0-1, 5,06) ont amorcé la troisième semaine du calendrier en n'ayant toujours pas remporté une seule décision.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer