C.C. Sabathia a réalisé qu'il était alcoolique en 2012

Le lanceur C.C. Sabathia a quitté les Yankees... (Photo Kathy Willens, archives AP)

Agrandir

Le lanceur C.C. Sabathia a quitté les Yankees de New York pour entamer une cure de désintoxication le 4 octobre dernier, le dernier jour de la saison régulière.

Photo Kathy Willens, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
New York

C.C. Sabathia a réalisé qu'il était un alcoolique il y a trois ans.

«En 2012, je me suis rendu compte que j'étais un alcoolique et qu'en quelque sorte, je combattais la maladie sans aide, a-t-il déclaré dans une interview à ABC, vendredi, sa première depuis qu'il a quitté les Yankees de New York pour subir une cure de désintoxication. Je passais quelques temps sobre: deux ou trois mois, puis je rechutais. Alors que je pensais que personne ne s'en rendait compte je passais le week-end dans une chambre d'hôtel et vidais le mini-bar.»

Il a informé les Yankees de son problème le 4 octobre dernier, lors du dernier jour de la saison régulière. Deux jours avant le match de barrage pour le quatrième as contre les Astros de Houston, il a révélé sa maladie au grand jour et a quitté l'équipe pour sa cure.

«Ce week-end-là, j'ai commencé à boire en pensant que personne ne savait. Je me suis isolé dans ma chambre.»

Sabathia dit s'être levé et avoir senti qu'il avait besoin d'aide.

«C'était une décision difficile à prendre, car je sentais que j'abandonnais mes coéquipiers. Mais j'avais assurément besoin d'aide afin de devenir un meilleur époux, père, coéquipier et joueur.»

Il a défendu le moment de son annonce, 48 heures avant ce qui s'est avéré le seul match éliminatoire des Yankees, une défaite de 3-0.

«Je comprends que je peux avoir fâché certains partisans ou qu'ils ne comprennent pas cette maladie. Si j'avais été blessé à un genou, personne n'aurait eu de problème avec ça. Comme c'est l'alcoolisme, c'est plus dur à avaler pour certains, mais c'est la même chose.»

Le gaucher de 35 ans a compilé une fiche de 6-10 avec une moyenne de points mérités de 4,73 cette saison, alors qu'il a été ralenti par une blessure récurrente au genou. Six fois sélectionné pour le match des étoiles et vainqueur du Cy Young dans l'Américaine en 2007, Sabathia a connu trois saisons consécutives en-deça des attentes, compilant une fiche de 23-27 en plus de négocier avec une perte de vélocité et des douleurs au genou.

«J'étais fatigué de me cacher. Je suis si soulagé que tout le monde le sache. (...) Je peux maintenant amorcer ma guérison.»

Sabathia dit ne pas avoir consommé d'alcool avant ses départs.

«C'est l'une des choses que je voulais mettre au clair: je ne buvais jamais avant les matchs.»

Sabathia n'avait pas le droit d'avoir un téléphone pendant sa cure. Sa femme, Amber, interviewée aux côtés de son conjoint, a dit avoir reçu des appels de Derek Jeter, Alex Rodriguez, Andy Pettitte et Brian McCann, tous la même journée. Sabathia a dit que David Ortiz et Torii Hunter l'avaient aussi appelé.

«Je dois remercier ces gars. Je suis vraiment béni d'avoir des amis comme eux.»

Sabathia a lui-même décidé de rendre sa maladie publique.

«J'aspire à servir de modèle en demeurant sobre et en menant par l'exemple. Je veux seulement dire que cette maladie n'est pas une affaire de couleur ou d'âge et qu'elle est très sérieuse. Je suggère à tous ceux qui croient avoir besoin d'aide d'aller en chercher.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer