Les Royals croient que les Blue Jays volent des signaux

Edinson Volquez... (PHOTO Paul Sancya, AP)

Agrandir

Edinson Volquez

PHOTO Paul Sancya, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
John Chidley-Hill
La Presse Canadienne
TORONTO

Les Royals de Kansas City croient que l'avantage du terrain pour les Blue Jays de Toronto se veut davantage qu'une salle comble et bruyante.

Le lanceur Edinson Volquez a déclaré avant le quatrième match de la série de championnat de l'Américaine, mardi, que son coéquipier Johnny Cueto croit que les Jays utilisent un «espion» positionné dans les estrades du champ centre pour voler des signaux.

Cueto a été rapidement chassé de la rencontre remportée 11-8 par les Blue Jays, lundi, ayant alloué huit points sur six coups sûrs en seulement deux manches de travail.

«Il a dit - je crois que c'était (lundi soir) - qu'ils ont un gars dans le champ centre, a déclaré Volquez, qui doit commencer le match no 5, mercredi. Vous voyez comme c'est difficile à faire. Il regarde vers le champ centre et il dit voir un gars faire ceci ou cela, mais c'est très difficile à faire. Puis, quand un coureur atteint le deuxième, il a aussi dit quelque chose à ce sujet, qu'il transmet les signaux aux frappeurs.»

Volquez semblait loin d'être convaincu que les Jays utilisent quelqu'un posté au champ centre pour relayer les signaux de l'adversaire. Il a répété qu'il ne savait pas si les propos de Cueto étaient vrais et que c'est la responsabilité du lanceur de rendre difficile la lecture des signaux du receveur.

«Vous devez cacher la balle et avoir une meilleure communication avec le receveur qui vous donne les signaux quand vous lancez. Il n'y a pas de problème là. Nous n'avons qu'à mieux cacher la balle et donner plusieurs signaux pour camoufler ce qu'on veut faire.»

Le commissaire du Baseball majeur, Rob Manfred, a réagi aux propos de Cueto quelques heures après que Volquez eût parlé aux médias.

«De voler des signaux est souvent prétendu, mais rarement prouvé au baseball, a-t-il rappelé aux journalistes. Je n'en dirai pas davantage.»

Il ne s'agit pas de la première fois que les Jays sont accusés de voler les signaux adverses.

En août 2011, un article d'ESPN the Magazine citait des joueurs anonymes d'une équipe non spécifiée se plaignant d'une taupe assise à la droite de la section réservée aux caméras de télévision au champ centre.

Cet article faisait aussi référence à une altercation verbale entre le frappeur de puissance des Jays Jose Bautista et un releveur des White Sox de Chicago non identifié en avril 2010 au cours duquel le releveur a crié: «Nous savons ce que vous faites», référant à un homme vêtu de blanc. Il a averti les Jays que s'ils volaient de nouveau des signaux, il allait viser la tête des frappeurs.

«Tout cela est stupide, avait réagi le directeur général des Blue Jays, Alex Anthopoulos au cours d'une conférence de presse tenue le 10 août 2011. C'est incroyable que nous soyons même en train d'en parler. J'aimerais simplement que les gens usent de leur gros bon sens. Qu'ils se demandent: «Est-ce que ça se peut vraiment?» Imaginez tout ce qui devrait être fait pour que ce genre de chose soit réelle.»

Anthopoulos avait ajouté que si les Jays volaient des signaux, tout le monde dans le Baseball majeur serait au courant.

Mardi, Volquez a dit que les rumeurs au sujet des Jays circulaient toujours.

«C'est ce que j'entends, a-t-il déclaré. La plupart des clubs qui viennent ici - nous avons beaucoup d'amis au sein de différentes équipes - disent toujours cela, qu'ils volent des signaux ou quelque chose du genre. Mais ne partez en peur avec cela: je veux juste lancer mon propre match.»

Les Blue Jays ont conservé un dossier de 53-28 au Rogers Centre cette saison, mais seulement 40-41 sur la route. Ils ont perdu les deux premiers matchs de la série de division à domicile, mais ils ont bel et bien remporté le match décisif contre les Rangers du Texas au Rogers Centre.

Les Royals ont ensuite gagné les deux premiers matchs de la série de championnat à Kansas City avant de perdre le match no 3 à Toronto.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Les Blue Jays au bord du gouffre<strong></strong>

    Baseball

    Les Blue Jays au bord du gouffre

    Lorenzo Cain a produit trois points avec deux simples alors que les Royals de Kansas City ont pulvérisé les Blue Jays de Toronto 14-2, mardi, prenant... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer