Les Jays s'inclinent face aux Royals

Ben Zobrist célèbre après avoir touché le marbre.... (PHOTO NICK TURCHIARO, USA TODAY)

Agrandir

Ben Zobrist célèbre après avoir touché le marbre.

PHOTO NICK TURCHIARO, USA TODAY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne
TORONTO

Même si Troy Tulowitzki n'était pas de la formation partante, samedi après-midi, les frappeurs des Blue Jays de Toronto ont de nouveau démontré leur habileté à frapper la balle avec puissance. Mais leurs rivaux des Royals de Kansas City ont montré qu'ils avaient ce talent, eux aussi.

Acquis la veille à la limite de la période des transactions, Mark Lowe a concédé trois points en une manche en relève, et la formation torontoise a subi un revers de 7-6, mettant fin à sa séquence de trois victoires.

Ce fut un autre match rempli de rebondissements entre ces deux équipes, qui souhaitent sans doute répéter l'expérience en octobre.

«J'aimerais bien que ça se rendu jusque-là, a admis le gérant des Blue Jays, John Gibbons. C'est encore trop tôt pour parler de cela. Les Royals possèdent la meilleure équipe dans la Ligue américaine en ce moment. Ils ont de bons lanceurs, ils ont de solides releveurs, ils représentent probablement l'équipe la plus rapide de la ligue, ils ont la meilleure défensive de la ligue. Ils sont donc excellents lors des matchs se décidant par un point.»

Le point gagnant a été le résultat d'un ballon-sacrifice en huitième manche, mais une erreur du partant Mark Buehrle en a aussi donné un aux Royals et leur a ouvert la porte pour deux autres en sixième. Buehrle sait très bien qu'il ne peut commettre ce genre d'erreurs, surtout contre Kansas City.

«C'est frustrant parce que je me fais une fierté de bien jouer en défensive, et lorsqu'une balle est frappée en ma direction et que je ne complète pas le jeu, c'est plutôt gênant», a admis le vétéran gaucher. Ç'a complètement changé l'allure du match.»

Il reste que les Blue Jays détenaient une avance de 5-4 au moment où Lowe s'est amené au monticule en huitième manche. L'ancien des Mariners a concédé trois points et quatre coups sûrs et il a été débité du revers. Avant cette sortie, il n'avait accordé que quatre points mérités en quelque 36 manches de travail.

Gibbons a rappelé que ce n'est pas une présence au monticule qui servira de barème final pour juger du rendement de Lowe avec sa nouvelle équipe. Mais ce ne fut pas une grande prestation, surtout après qu'il eut accordé un circuit au nouveau venu Ben Zobrist, son deuxième du match.

Lowe a admis avoir effectué un lancer de mauvaise qualité à Zobrist, au fil d'une manche qui n'a ressemblé en rien aux succès qu'il a connus cette saison.

«Je ne prenais pas les devants dans le compte comme j'en ai eu l'habitude depuis le début de la saison», a analysé le releveur de 32 ans.

Dans la défaite, Jose Bautista a claqué deux longues balles, ses 22e et 23e de la saison, et le troisième-but Josh Donaldson a ajouté un circuit de deux points face au partant Yordano Ventura. Le deuxième circuit de Bautista a été réussi aux dépens du releveur Wade Davis, qui n'en avait pas concédé en plus de 125 manches, soit depuis août 2013.

«J'ai fait une pause dans mon élan dans le but de perturber son synchronisme et il s'est ajusté plutôt bien, a noté Davis. Je suis content que ça soit arrivé, et de m'en être débarrassé, pour que l'on passe à autre chose.

Edwin Encarnacion a failli frapper une longue balle aussitôt après le fait d'armes de Bautista, mais son long ballon s'est arrêté à la piste d'avertissement.

«Ces gars-là sont au coeur d'une séquence remarquable, et leur puissance est incroyable, s'est exclamé le gérant des Royals, Ned Yost. Ils ont tellement de puissance que c'en est ridicule.»

Mais les Royals sont parvenus à répondre à cette puissance. Zobrist a frappé des circuits des deux côtés du marbre et le premier-but Eric Hosmer a ajouté deux coups sûrs en quatre présences et a fait produire trois points.

«C'est une sensation incroyable, a déclaré Zobrist, obtenu dans un échange avec les Athletics d'Oakland plus tôt cette semaine. Vous essayez toujours d'avoir de bons élans de chaque côté du marbre, mais lorsque vous êtes appelé à changer de côté pendant un match, c'est souvent difficile.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer