Denis Coderre à New York pour le baseball

Le maire Denis Coderre estime que Montréal a déjà... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Le maire Denis Coderre estime que Montréal a déjà réussi à prouver être un marché propice au baseball en attirant des dizaines de milliers de spectateurs aux matchs organisés récemment au Stade olympique.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le maire Denis Coderre se rend à New York ce jeudi pour mousser à nouveau auprès du commissaire de la Ligue majeure de baseball, Rob Manfred, la candidature de Montréal pour accueillir une équipe professionnelle.

La rencontre aura lieu demain après-midi aux bureaux de la Ligue, sur Park Avenue. «L'objectif, c'est de lui démontrer mon amour pour le baseball, que Montréal n'est pas une ville de nostalgie, que c'est une ville de baseball», a expliqué Denis Coderre. Celui-ci souhaite «ouvrir les canaux de communication» avec le principal dirigeant du baseball professionnel en Amérique du Nord.

«Ça va être une rencontre des plus agréables, certainement pas la dernière», a glissé le maire.

Pour le moment, Denis Coderre s'est montré avare de commentaires sur le contenu précis des échanges qu'il souhaite avoir avec Rob Manfred. Il dit vouloir aborder des «points précis, mais je ne négocierai pas en public».

Denis Coderre estime que Montréal a déjà réussi à prouver être un marché propice au baseball en attirant des dizaines de milliers de spectateurs aux parties professionnelles organisées récemment au Stade olympique. «On a livré ces deux dernières années.»

En mars 2014, deux matchs entre les Blue Jays de Toronto et les Mets de New York avaient attiré 96 350 spectateurs au Stade olympique. Puis en avril dernier, c'est 96 545 personnes qui s'étaient à nouveau déplacées pour assister aux joutes entre les Blue Jays et les Reds de Cincinnati.

Les Montréalais ont beau être au rendez-vous quand des parties de baseball sont disputées dans la métropole, Montréal aura fort à faire pour obtenir une franchise, a toutefois estimé le Conference Board du Canada dans une analyse publiée il y a un an. Son rapport indiquait que le marché montréalais pourrait faire vivre une équipe, mais que les chances de ravoir une franchise étaient faibles. «La structure économique des Ligues majeures de baseball, l'absence d'un stade adéquat au centre-ville et la nécessité de trouver des propriétaires suffisamment riches jouent contre le retour d'une franchise à Montréal», écrivait le Conference Board.

Questionné sur ces écueils, le maire a préféré dire que sa rencontre avec Rob Manfred se concentrerait sur «le baseball». «On va parler baseball. L'important, c'est de démontrer que Montréal est une ville de baseball. La question des investisseurs viendra en temps et lieu.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer