Les retours de A-Rod et Matt Harvey retiendront l'attention

Après sa suspension d'une saison pour son implication... (Photo Kathy Willens, AP)

Agrandir

Après sa suspension d'une saison pour son implication dans le scandale de dopage de la clinique Biogenesis de Miami, Alex Rodriguez s'est présenté au camp des Yankees de New York alors qu'il était non désiré.

Photo Kathy Willens, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

Depuis 2005, le Baseball majeur récompense les plus beaux retours dans les ligues Américaine et Nationale. The Sporting News avait inauguré l'attribution de cet honneur en 1965, imité en 1992 par l'Association des joueurs du Baseball majeur.

Pas seulement réservé aux joueurs qui ont été tenus à l'écart du jeu en raison de sérieuses blessures, l'honneur est aussi remis à des athlètes ayant connu une baisse substantielle de leur production avant de retrouver le chemin du succès.

En 2014, Chris Young, des Mariners de Seattle, et Casey McGehee, des Marlins de Miami, ont remporté l'honneur.

Voici une liste des candidats potentiels à surveiller, telle qu'établie par La Presse Canadienne.

Alex Rodriguez, Yankees de New York

Qu'on le veuille ou non, A-Rod sera le centre d'attraction du Baseball majeur pour une bonne partie de la saison. Après sa suspension d'une saison pour son implication dans le scandale de dopage de la clinique Biogenesis de Miami, Rodriguez s'est présenté au camp des Yankees alors qu'il était non désiré et qu'on lui a fait savoir qu'il devrait se battre pour son temps de jeu, principalement comme frappeur désigné.

Jusqu'ici, celui qui aura 40 ans en juillet prochain a excédé les attentes placées en lui et devrait amorcer la campagne dans la formation partante des Yankees. S'il devait maintenir le même genre de statistiques qu'au camp - moyenne de ,324, trois circuits et moyenne de puissance de ,595 en date de mardi - il sera sûrement considéré.

Matt Harvey, Mets de New York

Le jeune lanceur prodige des Mets de New York a subi une opération Tommy John de reconstruction du coude à l'automne 2013 et a raté toute la dernière campagne. Alors qu'il souhaitait revenir au jeu dès septembre dernier, les Mets ont dû le retenir mais, aux dires de plusieurs experts, il est l'un des lanceurs les plus dominants du camp, pas seulement des Mets, mais de tout le baseball.

Le droitier de 26 ans, qui a terminé quatrième au scrutin du Cy Young en 2013 même s'il a raté le dernier mois de la campagne, affiche déjà son aplomb des beaux jours. C'est loin d'être une mauvaise nouvelle pour les Mets, qui visent une première saison victorieuse depuis 2008.

Chris Davis, Orioles de Baltimore

Après avoir mené le Baseball majeur avec 53 circuits et 138 points produits en 2013, le premier-but des Orioles a connu une saison de misère l'an dernier, ne frappant que pour ,196 avec 26 circuits et 72 points produits.

Pour couronner le tout, Davis a été suspendu pour 25 matchs en fin de saison pour dopage. Davis a utilisé de l'Adderall, un médicament pour lequel il avait une exemption pour la saison 2013, mais pas l'an dernier. L'Adderall est souvent utilisé dans le traitement des déficits d'attention avec hyperactivité ou pour contrer la narcolepsie, mais aussi reconnu pour améliorer les performances et la concentration.

Masahiro Tanaka, Yankees de New York

À sa première saison avec les Bombardiers du Bronx, l'as japonais a aussi subi une déchirure ligamentaire au coude. Mais au lieu de subir une intervention Tommy John, la recrue des Yankees a opté pour du repos, ce qui lui a permis de revenir pour deux départs en septembre.

Au niveau de l'efficacité, rien n'était toutefois comparable aux chiffres qu'il a affichés en première moitié de saison, soit une fiche de 13-5 avec une m.p.m. de 2,77 et de terminer cinquième au scrutin de la recrue par excellence dans l'Américaine.

Tanaka connaît un très bon camp, n'ayant alloué que deux points mérités en plus de 10 manches de travail en trois rencontres jusqu'ici.

Prince Fielder, Rangers du Texas

Limité à 42 matchs en 2014 en raison d'une opération au cou, Fielder tentera de retrouver le niveau de performances qui ont poussé les Rangers à faire son acquisition en novembre 2013.

Si l'oeil au bâton ne semble pas avoir souffert de son inactivité - il affiche une moyenne de ,333 en 42 présences au camp d'entraînement - sa puissance ne semble pas à point: seuls deux de ses 11 coups sûrs ont été pour plus d'un but jusqu'ici. Est-ce la confirmation d'une tendance dans son cas? Après 38 circuits en 2011, il en a frappé 30 en 2012 et 25 la saison suivante. Sa production de points a aussi chuté, passant de 120 à 108 puis 106.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer