Quel avenir pour les Rays à Tampa?

Le Tropicana Field, domicile des Rays de Tampa... (Photo archives AP)

Agrandir

Le Tropicana Field, domicile des Rays de Tampa

Photo archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Déménageront-ils? La saga des Rays de Tampa Bay - l'équipe du baseball majeur la moins riche et la moins populaire aux guichets, donc la plus susceptible de déménager - s'est encore compliquée jeudi, alors que le conseil municipal de St. Petersburg a voté contre une entente de principe qui aurait grandement facilité les discussions sur un nouveau stade dans la région de Tampa Bay. Selon le président de la chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc, il s'agit d'un «signal positif» pour Montréal, qui cherche à ravoir une équipe du baseball majeur. Explications.

Q Pourquoi cette entente était-elle si importante?

R Les Rays, qui ont un bail valide au Tropicana Field de St. Petersburg jusqu'en 2027, ont conclu une entente de principe le 8 décembre leur accordant trois ans pour négocier la construction d'un nouveau stade dans toute la région de Tampa Bay. Actuellement, les Rays ne peuvent pas négocier à l'extérieur du comté des Pinellas (900 000 résidants), où se trouve St. Petersburg. Or, le centre-ville de Tampa Bay est situé dans le comté voisin de Hillsborough (1,2 million de résidants). L'entente chiffrait aussi à la baisse les pénalités si l'équipe quittait le Tropicana Field pour un autre stade dans la région de Tampa Bay. Détail important pour les amateurs de baseball montréalais: selon la Ville de St. Petersburg, l'entente interdisait aux Rays de négocier dans une autre région que Tampa Bay, par exemple à Montréal.

Q Pourquoi le conseil municipal a-t-il rejeté l'entente?

R Une question relativement secondaire a fait dérailler le débat: les Rays, qui ont droit à 50% des droits de lotissements immobiliers des 85 acres du Tropicana Field, les conserveraient-ils entre l'annonce d'un déménagement et le déménagement lui-même? Ironie du sort, c'est un conseiller favorable à l'entente qui a posé la question aux Rays, qui n'ont rien voulu changer à l'entente. Cinq conseillers ont voté contre l'entente, trois conseillers ont voté pour

Q Que doit-on maintenant surveiller dans ce dossier?

R Depuis plusieurs années, les Rays souhaitent pouvoir discuter d'un nouveau stade avec tous les comtés de la région de Tampa Bay, mais ils ont besoin d'une entente avec St. Petersburg pour le faire. Il y a aussi la question du financement du stade, qui devra être abordée avec les gouvernements en Floride. Actuellement, les Rays sont tenus en théorie de respecter leur bail à St. Petersburg jusqu'en 2027. «Nous pourrions chercher n'importe où en 2028, mais nous ne sommes pas intéressés à explorer le marché des agents libres», a dit le président des Rays, Brian Auld, aux conseillers municipaux avant le vote. Advenant une tentative de déménagement avant 2028, le dossier se retrouverait vraisemblablement devant les tribunaux (le bail ne prévoirait pas de montant préétabli en cas de résiliation), à moins d'une entente à l'amiable. Tout déménagement devrait évidemment obtenir l'aval du baseball majeur.

- Avec le Tampa Bay Times

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer