Baseball: les matchs des séries traînent en longueur

Les deux premiers matchs de la série de... (Photo Charlie Riedel, AP)

Agrandir

Les deux premiers matchs de la série de championnat de la Ligue américaine ont duré plus de 4h15.

Photo Charlie Riedel, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mike Fitzpatrick
Associated Press

Une tension à couper au couteau. Des manches supplémentaires. Des circuits qui font basculer les matchs. Les séries du baseball majeur ont offert tout ce qu'un amateur de baseball peut souhaiter jusqu'ici. Encore faut-il rester éveillé assez longtemps pour tout voir.

Avec des matchs éliminatoires qui durent régulièrement plus de 3h30, les regarder du début à la fin exige de bloquer une plage horaire plus longue que jamais. Même les joueurs l'ont remarqué.

«Ces matchs se déroulent vraiment lentement. C'est difficile à regarder, a indiqué le releveur des Orioles de Baltimore, Darren O'Day après les deux premiers matchs de la série de championnat de l'Américaine, tous deux d'une durée supérieure de 4h15. Je comprends que ce sont les séries, mais c'est trop long.»

En moyenne, les 20 matchs éliminatoires disputés cette saison ont duré 3h49. Cinq d'entre eux ont nécessité des manches supplémentaires, dont un marathon de 18 manches entre les Giants de San Francisco et les Nationals de Washington, qui a duré 6h23.

Mais même les matchs de neuf manches ont duré en moyenne 3h31, selon STATS. C'est toute une différence avec les 3h02 nécessaires en moyenne cette saison, qui s'est tout de même avéré un nouveau record pour la durée moyenne la plus longue. Les matchs qui commencent un peu après 20h se terminent donc près de ou après minuit.

«C'est passé l'heure du dodo pour moi aussi», signale Red Schoendienst, l'ex-Cardinal et membre du Temple de la renommée qui est âgé de 91 ans.

Pourquoi en est-il ainsi?

Premièrement, les publicités. Les pauses commerciales en séries sont généralement de deux minutes et 55 secondes, soit 30 secondes de plus qu'en saison régulière sur une chaîne nationale ou 50 secondes de plus que sur une chaîne régionale. Cela ajoute de huit à 14 minutes par match.

Deuxièmement, il y a les enjeux. Comme chaque lancer est si important, les joueurs et les instructeurs se consultent sans cesse. Personne ne veut courir le risque d'un signal détecté ou de commettre l'erreur fatale qui vous coûtera le match. Les gérants apportent également plus de changements plus tôt dans les rencontres.

Ajoutez à cela les reprises vidéo et vous avez la formule parfaite pour de longues soirées, que vous soyez au stade ou dans votre salon.

«Ces matchs éliminatoires sont tout simplement trop longs, a déclaré Gary Horner, un partisan de Fayetteville, en Arkansas, avant d'assister au deuxième match de la série de championnat de la Nationale. Quand vous êtes au stade, vous ne vous en rendez pas trop compte, mais à la maison, ces matchs semblent interminables.»

Le baseball majeur en est conscient et il met présentement à l'essai des mesures pour raccourcir les matchs dans la Ligue d'automne de l'Arizona. Mais les joueurs veulent avoir leur mot à dire, car il semble se dessiner une tendance: dépêchez-vous sur le terrain, mais les commanditaires auront plus de temps d'antenne.

«Des pauses de trois minutes entre les manches, je ne suis pas très chaud à l'idée, a déclaré le receveur des Giants Buster Posey. Accélérer le rythme du jeu, mais faire des pauses trois minutes? Hum... OK.»

Est-ce que les matchs se joueront plus rapidement dans les prochaines années? On ne peut répondre. Mais le baseball majeur prend définitivement le chemin inverse cet automne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer