Une requête des avocats d'Alex Rodriguez rejetée

Alex Rodriguez... (Photo Kathy Willens, AP)

Agrandir

Alex Rodriguez

Photo Kathy Willens, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Larry Neumeister
Associated Press
New York

Un juge fédéral américain a décrété qu'Alex Rodriguez ne peut pas en appeler d'une portion sous scellés de la décision de l'arbitre Fredric Horowitz dans sa poursuite intentée contre le baseball majeur dans le but de faire renverser sa suspension d'un an.

Le juge de la Cour de district William H. Pauley III a refusé la requête des avocats du troisième-but des Yankees de New York, lundi. Cette requête avait reçu l'appui de l'Association des joueurs du baseball majeur.

Cela survient au lendemain des propos d'Anthony Bosch, fondateur de l'ancienne clinique Biogenesis, qui a dit, à 60 Minutes, qu'il a conçu et administré un programme de dopage pour le joueur dès 2010. À la même émission le commissaire du baseball majeur, Bud Selig, a dit que les actions d'A-Rod «défiaient la compréhension.»

Un avocat du baseball majeur a déclaré que la ligue n'avait pas tenté de garder sous scellés des portions de cette décision, rendue samedi, mais qui n'a pas été rendue publique.

Pauley a dit qu'il y a une présomption, en cour fédérale, que le public devrait avoir accès à des documents. Il a dit que cette présomption d'accès pouvait être déclarée non valide, s'il y avait des preuves que les tribunaux étaient utilisés de façon inappropriée pour forcer à rendre publique de l'information qui serait autrement confidentielle.

En août dernier, Rodriguez a été suspendu pour 211 matchs par Selig, mais Horowitz a réduit cette sanction à 162 parties, soit toute la saison 2014, ainsi que les séries éliminatoires, si les Yankees devaient se qualifier.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:4273453:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer