Mondiaux: Jennifer Abel médaillée de bronze au 3 m

Jennifer Abel... (PHOTO DAVID BALOGH, REUTERS)

Agrandir

Jennifer Abel

PHOTO DAVID BALOGH, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ciaran Fahey
Associated Press
BUDAPEST, Hongrie

La Lavalloise Jennifer Abel a mis la main sur sa deuxième médaille aux Championnats du monde aquatiques, obtenant le bronze au tremplin de 3 mètres, une épreuve dominée une fois encore par les plongeuses chinoises.

Lundi, Abel avait mérité la médaille d'argent en synchro avec Mélissa Citrini-Beaulieu également au tremplin de 3 mètres.

Shi Tingmao, championne olympique et championne du monde en titre, a remporté haut la main la compétition devant sa coéquipière Wang Han, offrant à la Chine sa neuvième médaille d'or d'affilée dans cette épreuve et une septième en 11 épreuves en plongeon à Budapest jusqu'ici. Les deux dernières finales de la discipline sont présentées samedi.

Pamela Ware, de Greenfield Park, s'est classée sixième.

Abel avait également gagné le bronze en 2011 au tremplin de trois mètres lorsqu'elle avait encore terminé derrière deux Chinoises.

« Ces championnats du monde ont une grande valeur pour moi, car c'était mon moment pour tourner la page des Jeux olympiques, et j'ai très bien fait, a confié Abel, qui avait terminé au pied du podium à Rio de Janeiro l'année dernière. Je vais vraiment quitter Budapest avec le sourire. 

« C'est mon troisième plongeon qui m'a coûté la médaille d'argent. Mais en même temps, j'ai vraiment fait tout ce que j'avais à faire pour aller chercher une médaille. J'ai été solide du premier au dernier plongeon et c'est ce qui a fait que j'ai fini sur la troisième marche du podium. »

Ces mondiaux ne sont pas encore terminés pour Abel puisqu'elle sera de l'épreuve au trois mètres synchro mixte en compagnie de François Imbeau-Dulac, samedi.

« C'est une épreuve qui n'est pas encore aux Jeux olympiques, sauf que nous prenons ça très au sérieux. Nous avons confiance que nous pourrons monter sur le podium et peut-être même devenir champions du monde. »

Shi avait aussi triomphé en compagnie de Chang Yani en synchro, lundi.

« Je dois travailler encore plus fort afin d'obtenir de meilleurs pointages et de gagner d'autres médailles d'or », a commenté Shi.

Les plongeuses chinoises ont gagné 20 des 21 derniers titres olympiques et mondiaux au tremplin de trois mètres dames depuis 1986.

Aux qualifications de la tour de 10 mètres messieurs, Vincent Riendeau a terminé à la 20e place, insuffisant pour accéder aux demi-finales.

Match nul du Canada

En water-polo messieurs, l'équipe canadienne s'est contentée d'un verdict nul de 6-6 face au Brésil, ce qui la relègue à la quatrième et dernière place du groupe B. Les Canadiens (0-1-2) joueront maintenant un match pour la 13e position contre un adversaire qui n'est pas encore connu.

Le Repentignois Nicolas Constatin-Bicari, Matt Halajian, Reuel Mark D'Souza, Aria Soleimanipak, George Torakis et Devon Russ Thumwood ont marqué dans le camp canadien.

Plus tôt dans la journée, la Russie a de nouveau démontré son brio en nage synchronisée, enlevant le concours libre par équipes, sa sixième médaille d'or en sept épreuves.

La seule fausse note a été celle d'argent derrière l'Italie au duo mixte technique, une épreuve non-olympique relativement nouvelle auquelle les hommes peuvent participer.

Mais la Russie a remporté chacune des six éditions du concours libre par équipe aux mondiaux.

Vlada Chigireva, Maria Shurochkina, Veronika Kalinina, Maryna Goliadkina, Daria Bayandina, Anastasia Bayandina, Darina Valitova et Polina Komar ont totalisé 97,300 points pour un autre programme presque parfait.

La Chine et l'Ukraine ont complété le podium. L'équipe canadienne, composée de Gabrielle Boisvert, Claudia Holzner, Gwendolyn McGuire, Marie-Lou Morin, Elizabeth Savard, Jacqueline Simoneau, Laurence Vézina et Kali Wong, ont fini au septième rang avec un total 88,800 points.

En eau libre au lac Balaton, à quelque 130 kilomètres au sud-ouest de Budapest, Axel Reymond a été le premier des 44 concurrents à compléter les 25 kilomètres.

Après un effort de plus de cinq heures, le Français a devancé l'Italien Matteo Furland par seulement six dixièmes de seconde pour enlever le titre chez les hommes.

La championne en titre Ana Marcela Cunha s'est imposée chez les dames. Il s'agit de son troisième titre mondial.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer