Panam: Filion et Benfeito finissent 2e et 3e au 10 m

Roseline Filion... (PHOTO ROB SCHUMACHER, USA TODAY)

Agrandir

Roseline Filion

PHOTO ROB SCHUMACHER, USA TODAY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne
SCARBOROUGH

Le Canada a connu une journée fructueuse en plongeon avec une récolte de trois médailles, samedi, au Centre aquatique des Jeux panaméricains.

Philippe Gagné a donné le ton à la soirée en décrochant la médaille de bronze au tremplin de trois mètres. La Lavalloise Roseline Filion et la Montréalaise Meaghan Benfeito ont ensuite grimpé sur les deuxième et troisième marches du podium à la tour de 10 m féminine.

Filion et Benfeito ont respectivement concédé 5,60 et 25,75 points à la double médaillée olympique et ex-championne du monde Paola Espinosa, du Mexique. Espinosa l'a emporté avec un total de 383,20 points.

Pour se hisser sur la deuxième marche du podium, Filion a offert cinq plongeons d'une constance quasi irréprochable. Elle a d'ailleurs souligné qu'elle venait d'offrir une de ses meilleures performances de la saison, devant ses partisans de surcroît.

«C'est sûr que ce n'est pas la médaille d'or, mais si je prends deux secondes pour y réfléchir je sais que je ne peux pas être déçue, a-t-elle commenté. J'ai mieux plongé que pendant les préliminaires, et j'ai gagné les Séries mondiales avec seulement un point de plus. Paola a très, très bien plongé.»

Pour sa part, Benfeito était inconsolable en sortant de la piscine après son dernier plongeon. Elle était en tête après les trois premières rondes, mais a complètement raté ses deux dernières tentatives.

«Si je vous avais parlé deux minutes après la compétition, j'aurais pleuré, a admis Benfeito candidement. Ce qui me fait le plus mal, c'est de savoir que j'ai raté mes deux derniers plongeons. Si je les avais réussis et que j'étais arrivée troisième, j'aurais été contente, mais de savoir que je les avais ratés et que j'étais quand même sur le podium, ça m'a fait très mal.»

Espinosa a donc mis la main sur le laissez-passer pour les Jeux olympiques de Rio en 2016 qui était octroyé à la gagnante de cette épreuve, qui a regroupé huit plongeuses.

Du côté masculin, Gagné a amassé un total de 421,20 points pour terminer troisième derrière les Mexicains Rommel Pacheco (483,35) et Jahir Ocampo (442,15).

«Je suis extrêmement content, a d'abord dit Gagné, qui est âgé de seulement 17 ans. C'était l'un de mes buts ici - même si je ne m'y attendais pas nécessairement - et de voir que ça s'est finalement concrétisé, c'est vraiment incroyable.

«C'est sûr que ce résultat va m'aider à bâtir ma confiance, a-t-il ajouté. Hier (vendredi), après les préliminaires (où j'avais terminé huitième), mon niveau de confiance avait baissé un petit peu, mais c'est sûr que maintenant ça va mieux.»

Imbeau-Dulac est complètement désemparé

L'autre Canadien inscrit au tremplin de 3 m, François Imbeau-Dulac, a de nouveau connu des ennuis et terminé en sixième place parmi les 12 plongeurs inscrits à la compétition, avec une note finale décevante de 398,40.

Après deux plongeons propres, l'athlète de Saint-Lazare a complètement raté ses troisième et quatrième pour se retrouver momentanément en 12e et dernière place. Ses deux derniers plongeons ont sauvé les meubles, mais le mal était fait et il était déjà trop tard pour décrocher une médaille.

«Je ne sais pas par où commencer. Toute la semaine, ça allait bien. Je suis arrivé aujourd'hui, j'étais confiant, je me sentais bien sur le tremplin. Et j'ai juste «choké', comme je fais souvent dans les compétitions importantes dernièrement - ç'avait été le cas aux Jeux du Commonwealth, où j'avais terminé septième», a-t-il relaté.

«Je ne sais pas quoi faire, je ne sais plus quoi faire maintenant pour être prêt lorsque j'arrive sur le tremplin, a-t-il poursuivi, visiblement désemparé. (...) Une sixième place, 50 points de moins que mon résultat aux Panam en 2011. Je suis vraiment déçu. Tous les mots que j'ai dans la tête, je ne peux vous les dire.»

Le Québécois âgé de 24 ans, qui avait confié vendredi être ébranlé dans sa confiance depuis quelque temps, a reconnu après la compétition qu'il devait trouver des solutions.

«Je n'endurerai pas ça pendant encore un an», a-t-il lancé, l'air dépité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer