Ça y était presque pour Katerine Savard

Katerine Savard... (Photo Olivier PontBriand, archives La Presse)

Agrandir

Katerine Savard

Photo Olivier PontBriand, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Toronto) Le premier essai de Katerine Savard au 200 mètres libre a été concluant. La spécialiste du papillon a bien failli l'emporter, hier soir, mais elle a été rattrapée dans la dernière longueur par sa jeune rivale Emily Overholt.

«J'aurais aimé gagner!», a souri Savard encore à bout de souffle en félicitant la médaillée d'or âgée de 17 ans. «Presque!» 

Très nerveuse, la Québécoise de 21 ans a réalisé un record personnel de 1 min 58,84 s. «Je suis très contente. C'est vraiment bon.» La vice-championne nationale aura sans doute l'occasion de prendre part à cette épreuve aux Mondiaux de Kazan, cet été. 

Qualifiée aussi pour la finale du 50 m papillon, disputée 12 minutes plus tôt, Savard a choisi de se retirer après une longue hésitation. Le directeur de la haute performance de Natation Canada, John Atkinson, a fait savoir à son entraîneur Claude St-Jean qu'il souhaitait la voir nager un bon 200. 

Un véritable changement de la garde s'est opéré durant cette finale. Les Montréalaises Samantha Cheverton (6e) et Barbara Jardin (8e) et la Torontoise Brittany MacLean (7e) étaient toutes membres du relais qui a fini quatrième aux derniers Jeux olympiques de Londres.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer