Coupe du monde de Budapest: deux médailles pour les relais canadiens

Le relais canadien masculin a remporté la médaille... (Photo Attila Kisbenedek, Agence France-Presse)

Agrandir

Le relais canadien masculin a remporté la médaille d'or.

Photo Attila Kisbenedek, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne
BUDAPEST, Hongrie

Ç'a pris deux ans, mais ils y sont finalement parvenus. Les patineurs canadiens ont décroché la médaille d'or au relais masculin dimanche dans le cadre de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste de Budapest, en Hongrie.

Charle Cournoyer, de Boucherville, Charles Hamelin, de Sainte-Julie, Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, et Pascal Dion, de Montréal, ont procuré une première médaille d'or au pays dans cette épreuve depuis novembre 2015. Ils ont fini devant la Chine et le Japon, respectivement.

Il s'agissait d'un podium clé pour le Canada puisque les quatre premières étapes de la Coupe du monde représentent aussi des épreuves de qualifications olympiques pour les relais. Pour y parvenir, le Canada doit terminer parmi les sept premiers pays, excluant la Corée du Sud, à la fin des qualifications.

«Cette victoire veut dire beaucoup, a d'abord évoqué Cournoyer. L'an dernier, ça n'a pas été une super belle année à ce niveau-là, parce qu'on a été un peu paresseux sur le travail du relais. Je crois qu'on a finalement corrigé nos lacunes cet été, car nous étions conscients que nous devons toujours faire partie des meilleures équipes de relais au monde. Pour nous, ça veut dire que nous avons fait du bon boulot au cours des derniers mois, et qu'on doit continuer de pousser la machine jusqu'aux Jeux olympiques.»

Ces résultats sont un baume pour Cournoyer, qui a aussi terminé en quatrième position au 1000 m après avoir été victime d'une chute dans le dernier tour. Le Sud-Coréen Lim Hyo-jun a gagné l'or, mais a lui aussi chuté une fois passé la ligne d'arrivée à cause du Néerlandais Sjinkie Knegt. Ce dernier était deuxième, mais a été pénalisé pour avoir fait tomber son adversaire. L'argent est donc revenu à un autre patineur sud-coréen, Hwang Dae-heon, et le bronze a été octroyé au Chinois Han Tianyu.

Hamelin a pour sa part terminé cinquième et dernier de son groupe en demi-finales. Il en fut de même pour Girard en quarts de finale. La veille, Cournoyer avait aussi joué de malchance en écopant d'une pénalité en demi-finales du 1500 m, si bien qu'il avait été éliminé et avait pris la 20e position.

«C'est la beauté de notre sport, a nuancé le principal intéressé. C'est une erreur technique de ma part, dans le dernier virage (du 1000 m), et ça m'a coûté la médaille de bronze. Mais en fin de compte, c'est nous qui sommes responsables de notre chance ou de notre malchance.»

Bien qu'elles n'aient pu grimper sur la plus haute marche du podium, les dames se sont aussi signalées au relais en remportant l'argent, derrière les Sud-Coréennes.

Kim Boutin, qui a pris part au relais, a aussi obtenu l'argent au 1000 m. La Sud-Coréenne Choi Min-jeong a remporté sa troisième victoire individuelle au 1000 m, elle qui s'était imposée au 500 m et 1500 m la veille. La Britannique Elise Christie a complété le podium. La Sherbrookoise a ainsi conclu son premier week-end de compétitions avec trois médailles d'argent, dont deux dans des épreuves individuelles.

«Je suis très satisfaite de mon week-end, a mentionné Boutin, qui a remporté la première médaille canadienne de la saison samedi en méritant l'argent au 1500 m. Je m'étais fixé des objectifs de préparation mentale très précis, et selon moi ç'a été un franc succès à ce niveau. J'avais un plan à suivre, et je l'ai suivi à la lettre. [...] Les Sud-Coréennes sont maintenant dans ma ligne de mire et je crois en mon potentiel de pouvoir les bousculer chaque fois jusqu'au fil d'arrivée.»

La Saguenéenne Valérie Maltais a remporté la finale B après une course mouvementée, au cours de laquelle la Néerlandaise Suzanne Schulting a fait une fausse manÅ"uvre et a entraîné dans sa chute sa compatriote Yara van Kerkhof.

Il s'agissait de la première étape de la Coupe du monde. La deuxième se déroulera à compter du week-end prochain à Dordrecht, aux Pays-Bas.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer