La Fédération québécoise à la rescousse de ses patineurs de vitesse

Patinage de vitesse Canada avait choisi d'annuler la... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Patinage de vitesse Canada avait choisi d'annuler la présence de ses athlètes à la dernière Coupe du monde de la saison, faute de fonds suffisants.

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne

Tout est bien qui finit bien. Après moult tractations, Patinage de vitesse Canada a confirmé que huit de ses athlètes québécois de courte piste prendront finalement part à la Coupe du monde de Minsk, en Biélorussie, du 10 au 12 février.

En milieu d'après-midi, PVC a annoncé que le Canada sera représenté chez les hommes par Guillaume Bastille, de Rivière-du-Loup, Pascal Dion, de Montréal, et François Hamelin, de Sainte-Julie. Patrick Duffy, d'Oakville, en Ontario, est considéré comme étant un patineur québécois puisqu'il représente la province depuis trois ans maintenant, selon la Fédération de patinage de vitesse du Québec (FPVQ).

Ils seront accompagnés de Kim Boutin, de Sherbrooke, Kasandra Bradette, de Saint-Félicien, ainsi que Marie-Ève Drolet et Valérie Maltais, de Saguenay.

Frédéric Blackburn et Jon Cavar seront les entraîneurs qui accompagneront les athlètes à Minsk.

À noter que Marianne St-Gelais, Charles Hamelin, Charle Cournoyer et Samuel Girard avaient tous déjà planifié de revenir au pays à la suite de la cinquième Coupe du monde, afin de peaufiner leur préparation en vue des Championnats du monde de Rotterdam, aux Pays-Bas, qui se dérouleront du 10 au 12 mars.

«Je désire sincèrement remercier la Fédération de patinage de vitesse du Québec (...) pour son soutien, a déclaré la présidente de PVC, Susan Auch, par voie de communiqué. Notre décision initiale de ne pas envoyer d'athlètes aux Coupes du monde sur courte et longue pistes n'avait pas été facile à prendre, mais c'était une décision prudente dans l'intérêt à long terme de notre organisation nationale. Heureusement, avec le support de la FPVQ (...), nos athlètes auront l'opportunité de participer à plus de courses internationales à l'approche des Jeux olympiques de 2018.»

Un peu plus tôt mercredi, la FPVQ avait vendu la mèche dans un communiqué en révélant qu'elle «a pris la décision exceptionnelle de financer le voyage de ses athlètes». PVC avait récemment choisi d'annuler la présence de ses athlètes à la dernière Coupe du monde de la saison, faute de fonds suffisants.

PVC a déjà prévenu qu'elle n'enverra pas l'équipe complète, bien que certains employés de soutien seront également du voyage. Elle a même estimé que le coût total de l'opération «sera d'environ 30 000 $».

«Comme fédération provinciale, nous jugeons primordial, par respect pour les aspirations de nos quelque 6500 membres et pour les efforts déployés par nos centaines de bénévoles dévoués, de permettre à nos meilleurs patineurs de démontrer tout leur talent sur la scène internationale», a affirmé Ron Weiser, président de la FPVQ.

Brève inquiétude

Tous les effort déployés auraient facilement pu connaître un dénouement moins heureux.

Dans son communiqué, la FPVQ laissait entendre qu'il était toujours probable que les athlètes québécois ne puissent se rendre à Minsk en raison de «tous les défis logistiques» découlant de cette décision de dernière minute. PVC a toutefois assuré que «toutes les demandes de visas et les soucis bureaucratiques» ont été réglés avec le gouvernement de la Biélorussie, pavant la voie à leur participation aux compétitions.

Bien qu'elle voit d'un bon oeil l'initiative de la FPVQ, PVC a indiqué qu'elle tenterait par tous les moyens d'éviter qu'une telle situation ne se reproduise à l'avenir. Elle a d'ailleurs rappelé que la Coupe du monde de Minsk n'était pas essentielle dans le calendrier préolympique des athlètes, puisque l'accent a été mis cette saison sur les Championnats du monde. En ce sens, a souligné PVC, certains pays, dont les États-Unis, ont choisi d'envoyer des équipes réduites à Minsk.

La FPVQ a également offert son soutien financier aux patineurs québécois de longue piste qui pourraient être touchés par cette réalité budgétaire. PVC a laissé savoir qu'elle annoncera ses représentants pour la Coupe du monde de Stavanger, en Norvège, du 10 au 12 mars, au cours des prochaines semaines.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer