Exclusif

Un anneau de glace réfrigéré à Montréal l'hiver prochain

Tout indique qu'un ovale temporaire de 400 mètres sera... (photo Issei Kato, archives reuters)

Agrandir

Tout indique qu'un ovale temporaire de 400 mètres sera installé au parc Angrignon.

photo Issei Kato, archives reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tout indique que Montréal aura un anneau de glace réfrigéré l'hiver prochain. L'ovale temporaire de 400 mètres, répondant aux normes internationales, sera installé au parc Angrignon. Il sera ouvert gratuitement au public et servira aussi de lieu d'entraînement et de compétition pour le patinage de vitesse longue piste.

L'anneau réfrigéré extérieur sera le troisième du genre au Canada après ceux du Centre national Gaétan-Boucher, à Sainte-Foy, et de Halifax, qui a accueilli les Jeux du Canada en 2011.

Selon nos informations, le projet de près de 4 millions de dollars sur trois ans pourrait être soumis au vote à la prochaine séance du conseil municipal de la Ville de Montréal, lundi, ou à celle de la mi-mai. Pour l'heure, il n'apparaît pas à l'ordre du jour pour lundi.

Un appel d'offres pour «installation temporaire, entretien et exploitation pour le volet récréatif d'un anneau de glace réfrigéré de 400 mètres, au parc Angrignon» a été lancé le 20 janvier. Deux entreprises de Québec ont déposé un projet. Constructions Be-Con Inc. est le plus bas soumissionnaire avec un prix de 3 848 615,41 $ pour l'«option 1» et 4 630 530,59 $ pour l'«option 2» (il n'y a pas de détails sur la différence entre les deux options).

«Ça va décoller, tout est en place», a déclaré Youri Juteau, membre du comité Anneau 4 saisons dans le parc Angrignon, une initiative citoyenne née en 2012

Un groupe de parents du club de patinage de vitesse Montréal-Gadbois, dans l'arrondissement du Sud-Ouest, et M. Juteau, un patineur maître, se sont ensuite associés à l'Association régionale de patinage de vitesse de Montréal (ARPVM) et à la Fédération de patinage de vitesse du Québec (FPVQ) pour mener le dossier.

«Le courte piste est super bien servi à Montréal, mais pour le longue piste, il n'y a que l'anneau à Sainte-Foy», a fait valoir M. Juteau.

Un projet temporaire

Le projet d'origine prévoyait le coulage d'une dalle de béton avec des tubes de réfrigération permanents. L'été, la piste aurait servi pour le cyclisme et le patin à roues alignées. Une installation temporaire a plutôt été retenue pour les trois prochaines années, a expliqué M. Juteau. La tubulure sera simplement déposée sur une surface nivelée. La glace sera coulée par-dessus.

«Dans le monde, la mode n'est plus aux dalles de béton, a expliqué le membre du comité. C'est plus dur à entretenir. Si la canalisation casse, il faut arrêter les compresseurs, excaver et réparer. La surface plane [d'un anneau temporaire] peut être en sable. On dépose la tubulure par-dessus et le liquide refroidissant fait geler l'eau. Ça marche super bien.»

L'ovale sera construit à côté de l'édicule de la station de métro Angrignon, à l'extrémité ouest de la ligne verte, sur une partie d'un stationnement. La glace aura une longueur de 400 m et une largeur de 13 m (trois couloirs), ce qui correspond aux standards pour tenir une compétition nationale ou internationale. Un système de protection bordera les virages.

L'ovale est d'abord destiné au grand public, qui aura accès à la glace gratuitement selon des plages horaires déterminées (environ 80% du temps disponible). Un anneau réfrigéré de ce type, mais dont la configuration n'est pas réglementaire, connaît un succès populaire depuis deux hivers sur les plaines d'Abraham, à Québec. Plus de 50 000 personnes y ont patiné l'hiver dernier.

L'ARPVM gérera les heures réservées aux entraînements de patinage de vitesse longue piste pour les clubs et les athlètes de niveaux provincial et national.

Le projet suscite un vif enthousiasme à la fédération provinciale, dont plus de la moitié des membres proviennent de la région montréalaise. «Ce serait génial», a indiqué Robert Tremblay, directeur technique à la FPVQ. «Pour tous les clubs de la région, ça offrirait l'opportunité d'essayer autre chose que le courte piste. En ce moment, quelqu'un [de Montréal] qui veut essayer le longue piste doit venir à Québec. Plusieurs décident plutôt d'abandonner. Il y a des athlètes qui sont trop puissants pour le courte piste ou qui n'aiment simplement pas son côté tactique. Ça leur donnerait un plan B.»

Si le projet se concrétise, la FPVQ a déjà prévu d'y tenir une compétition Coupe Québec l'hiver prochain. L'anneau pourrait aussi servir aux membres de l'équipe canadienne de courte piste pour des entraînements de volume.

Un tel anneau «ne fera ni plus ni moins que changer la face du patinage de vitesse longue piste au Québec et au Canada, et ce, même à court terme», a assuré Benoît Lamarche, président du Centre national Gaétan-Boucher, dans un document soumis à la Ville de Montréal. «Je suis convaincu que cette infrastructure contribuerait rapidement au retour des patineurs québécois parmi l'élite mondiale en longue piste.»

L'anneau du parc Angrignon doit ouvrir le 15 décembre et sera en fonction jusqu'au 15 mars. De l'avis général, la période d'ouverture pourrait facilement se prolonger avec un système de refroidissement adéquat.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer