Charle Cournoyer est bien heureux de tourner la page sur la dernière saison

Un an jour pour jour après avoir subi une blessure qui l'a contraint à rater... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne

Un an jour pour jour après avoir subi une blessure qui l'a contraint à rater les deux premières manches de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste, Charle Cournoyer s'est dit très heureux de pouvoir tourner la page sur cette période difficile.

Cournoyer, qui a remporté contre toute attente la médaille de bronze aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014, vise un retour en force après avoir été ralenti par des opérations aux épaules et une fracture au pied droit subie à cette même période l'an dernier. Son objectif pour le week-end est de décrocher une médaille au 500 m ainsi que de participer à la grande finale du 1000 m.

Le patineur âgé de 24 ans, originaire de Boucherville, a fait contre mauvaise fortune bon coeur. Selon lui, la période de repos forcé lui a permis de renforcer son caractère et de faire le ménage dans sa vie. Il a d'ailleurs qualifié ce début de saison de «rafraîchissant», à l'occasion d'un bain de foule organisé mercredi midi, au Complexe Desjardins de Montréal.

Outre Cournoyer, la formation masculine est formée de Charles et François Hamelin, l'étoile montante Samuel Girard, Patrick Duffy et Sasha Alexander Fathoullin. Chez les dames, l'équipe est composée des médaillées olympiques Marianne St-Gelais et Valérie Maltais, ainsi que de Kim Boutin, Kasandra Bradette, Audrey Phaneuf et Jamie MacDonald.

Les membres de l'équipe canadienne ont comme objectif de remporter 10 médailles individuelles à Montréal, soit cinq du côté masculin et autant du côté féminin.

Cournoyer a convenu que cet objectif est audacieux, mais a indiqué que c'était important pour les patineurs canadiens de ressentir la pression de devoir performer à domicile. St-Gelais a ajouté qu'il était important de connaître du succès à la Coupe du monde de Montréal, afin d'envoyer un message clair aux autres pays.

La saison de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste se mettra en branle à l'aréna Maurice-Richard, du 30 octobre au 1er novembre. Un total de 146 athlètes provenant de 22 pays se disputeront les honneurs des épreuves de 500 m, 1000 m, 1500 m et des relais masculin et féminin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer