Après deux ans d'absence, Virtue et Moir sont emballés de revenir

Scott Moir et Tessa Virtue, aux Jeux olympiques... (PHOTO ALEXANDER DEMIANCHUK, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Scott Moir et Tessa Virtue, aux Jeux olympiques de Sotchi, en 2014.

PHOTO ALEXANDER DEMIANCHUK, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Melissa Couto
La Presse Canadienne
Mississauga

La danseuse sur glace Tessa Virtue ne pouvait se limiter à un seul adjectif au sujet de son retour en compagnie de Scott Moir, après deux ans à l'écart.

«Inspirant, terrifiant et emballant, a-t-elle dit au camp de Patinage Canada, mercredi. Ça vous met au défi et ça vous fait vivre plein d'émotions.

«Ça nous impressionne de voir ce qui se fait en patinage, ajoute-elle. Nous avons eu la chance de prendre du recul et d'avoir une autre perspective. Je pense que ça va changer notre approche et notre mentalité.»

Les patineurs de la région de London ont mérité l'or aux Jeux de Vancouver, en 2010. Ils ont obtenu l'argent quatre ans plus tard, à Sotchi, puis ils ont décidé de prendre un répit.

Ils ont annoncé leur retour plus tôt cette année, mais ils ont ajusté leur conditionnement dès l'automne dernier.

Virtue et Moir ont maintenant leur base d'entraînement à Montréal, où ils travaillent sous la gouverne de Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon.

Les jeunes Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron s'exercent à leurs côtés. Ces athlètes de 21 ans sont «absolument phénoménaux», dit Virtue.

«Ils repoussent les limites, ajoute Moir. Ça nous tient à coeur d'offrir de la nouveauté, mais eux, ils amènent le sport à un autre niveau. Ça va être tout un défi de rivaliser avec eux lors des prochaines années.»

Les vétérans admettent qu'ils ont beaucoup à apprendre de la nouvelle génération, incluant Kaitlyn Weaver et Andrew Poje, des compatriotes.

«Nous voulons gagner. C'est comme ça depuis 10 ans et je ne pense pas que ça va changer, dit Moir. Cela dit, nous avons acquis une nouvelle vision des choses. Nous voulons atteindre un certain niveau et nous le saurons en patinant, avant même de connaître les notes des juges. C'est ça qui va compter le plus pour nous, cette fois-ci.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer