Meagan Duhamel et Eric Radford innovent encore

Du groupe de neuf patineurs médaillés d'argent en... (Photo Toru Hanai, archives Reuters)

Agrandir

Du groupe de neuf patineurs médaillés d'argent en équipes à Sotchi, seuls Meagan Duhamel et Eric Radford semblent en mesure de briller ensemble en ce début de saison.

Photo Toru Hanai, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les saisons post-olympiques sont souvent des périodes de transition en patinage artistique, et c'est vraiment le cas cette année. Les médaillés d'argent Patrick Chan, Tessa Virtue et Scott Moir, tous plusieurs fois champions du monde, ont décidé de prendre une pause de la compétition et ne seront pas de la série du Grand Prix cet automne.

En fait, du groupe de neuf patineurs médaillés d'argent en équipes à Sotchi, seuls Meagan Duhamel et Eric Radford (en couples) semblent en mesure de briller ensemble en ce début de saison. En plus des «vacanciers», Kaetlyn Osmond est blessée, Kevin Reynolds n'est pas au sommet de sa forme, alors que Kristen Moore-Towers et Dylan Moscovitch (couples) ne patinent plus ensemble.

Duhamel et Radford seront donc les meilleurs espoirs canadiens en Grand Prix, et sans doute aussi aux Mondiaux de 2015, en mars à Shanghai. «Je ne sais pas combien de temps ils patineront encore, mais ils travaillent toujours avec le même enthousiasme, a souligné l'entraîneur Richard Gauthier, il y a quelques jours, en entrevue. Et ils viennent d'ajouter le quadruple Salchow lancé à leur répertoire.

«Les champions olympiques (les Russes Volosozhar et Trankov) ne font pas le Grand Prix cette saison et les champions du monde (les Allemands Savchenko et Szolkowy) ont pris leur retraite... Meagan et Eric sont donc bien placés pour connaître une excellente saison.»

Duhamel et Radford, qui approchent la trentaine, ont créé la sensation la semaine dernière à Barrie en réussissant ce fameux «quad». «Les gens en font une grosse histoire, mais pour nous, ce n'est qu'un élément de notre programme, a expliqué Duhamel en conférence téléphonique. Nous le réussissons tous les jours à l'entraînement et cela ne nous impressionne plus.»

Le duo a mis environ cinq semaines à maîtriser le saut qu'un seul autre couple tente actuellement en compétition. Radford estime que cet élément et l'ensemble de leur programme les placent en excellente position pour la nouvelle saison, d'autant plus que la pression olympique est disparue. «Nous sommes tellement plus détendus que l'an dernier, a-t-il insisté. Avant les Jeux, nous avions l'impression de devoir faire nos preuves chaque fois que nous étions sur la patinoire, et c'était épuisant. Cette saison, le plaisir est revenu.»

Duhamel et Radford seront les têtes d'affiche de la compétition Skate Canada, dans 10 jours à Kelowna, en Colombie-Britannique. «Nous avons déjà disputé deux épreuves préparatoires avant le premier Grand Prix, a souligné Duhamel. C'est une nouvelle stratégie pour nous, et je crois que nous n'avons jamais été aussi bien préparés.»

Quand paire ne rime pas avec couple

La situation est plus complexe pour les autres paires canadiennes. Patiner en couple exige une grande complicité non seulement avec son partenaire, mais aussi avec son entourage. Malgré les apparences, le courant ne passe pas toujours très bien... C'est ainsi que les couples qui accompagnaient Duhamel et Radford à Sotchi - Moore-Towers et Moscovitch, de même que Paige Lawrence et Rudi Swiegers - ont décidé de mettre fin à leur collaboration, tout comme la paire classée quatrième aux nationaux, formée de Natasha Purich et Mervin Tran!

Des six patineurs, seule Kirsten Moore-Towers sera à Skate Canada avec son nouveau partenaire, Michael Marinaro. Moscovitch patinera maintenant avec la Russe Lubov Iliushechkina, ancienne championne du monde junior. Pour sa part, Paige Lawrence espère continuer, alors que Rudi Swiegers est en réflexion.

Mervin Tran, ancien médaillé d'argent aux Mondiaux avec la Japonaise Narumi Takahashi, qui était venu bien près d'aller à Sotchi avec sa nouvelle partenaire Natasha Purich, a aussi mis fin à cette collaboration. Le Montréalais d'adoption a en effet accepté une proposition de l'Américaine Marissa Castelli, qui avait remporté deux titres américains avec Simon Schnapir, mais ne s'entendait plus avec son partenaire. Tran portera donc les couleurs d'une troisième nation au niveau international, même si le nouveau duo s'entraînera surtout à Montréal avec Richard Gauthier et Bruno Marcotte.

Les entraîneurs du club de Saint-Léonard travaillent également avec les jeunes Vanessa Grenier et Maxime Deschamps, qui feront leurs débuts en Grand Prix senior ce week-end à Chicago dans le cadre de la compétition Skate America. Deux autres jeunes patineurs québécoises, Élisabeth Paradis et François-Xavier Ouellette, qui s'entraînent avec Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon, seront de la compétition en danse.

«Ce sera une belle occasion pour eux de marquer des points afin de se qualifier pour les grandes compétitions plus tard cette saison et l'année prochaine, a expliqué Richard Gauthier. Avec tous les changements, la compétition sera très vive aux prochains championnats canadiens en paires. À moins d'une catastrophe, Meagan et Eric devraient l'emporter aisément, mais quatre ou cinq paires sont en mesure de viser le podium.»

_____________________________________________

Chan reviendra, Virtue et Moir hésitent

Actuellement en congé de la compétition (il continue de patiner en démonstration), Patrick Chan a assuré en conférence téléphonique qu'il s'agissait d'une pause temporaire. À seulement 23 ans, il estime avoir encore des choses à prouver, aux Jeux olympiques en particulier, mais croit qu'il avait besoin de recharger ses batteries avant d'embarquer dans un nouveau cycle.

En danse, Tessa Virtue et Scott Moir ont été plus vagues sur leurs projets, expliquant qu'ils avaient eux aussi besoin de vivre autre chose avant de prendre une décision définitive. Leurs grands rivaux américains Meryl Davis et Charlie White sont d'ailleurs eux aussi en «congé sabbatique» cette saison.

_____________________________________________

Séguin et Bilodeau s'illustrent chez les juniors

Il y a aussi une série Grand Prix chez les juniors, et les jeunes Julianne Séguin et Charlie Bilodeau, du club de patinage de Chambly, se sont illustrés en remportant les épreuves d'Ostrava (République tchèque) et de Dresde (Allemagne) en couples, chaque fois avec de nouvelles marques personnelles. Le duo sera donc de la finale du Grand Prix junior, qui sera disputée du 11 au 14 décembre à Barcelone (Espagne), en même temps que la finale du Grand Prix senior.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer