Virtue et Moir champions du monde

Tessa Virtue et Scott Moir ont été sacrés... (Photo : François Mori, AP)

Agrandir

Tessa Virtue et Scott Moir ont été sacrés champions du monde même si leur performance «n'était pas magique», selon le patineur canadien.

Photo : François Mori, AP

Michel Marois
La Presse

Les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir ont remporté le Championnat du monde de patinage artistique, jeudi à Nice, avec une danse libre sur la musique du film Funny Face qui leur a valu un total de 182,65 points.

Ils ont devancé les Américains Meryl Davis et Charlie White (178,62), qui les avaient battus l'an dernier à Moscou, et les Français Nathalie Pechelat et Fabien Bourzat (173,18). Les Canadiens Kathlyn Weaver et Andrew Poje ont pris le quatrième rang.

«C'est la conclusion d'une belle saison, a souligné Moir. Nous voulions offrir une bonne performance ici afin de reprendre le titre mondial et nous sommes vraiment heureux d'y être parvenus. Ce n'était pas aussi magique que lors de nos derniers entraînements, comme Tessa me l'a rappelé à la fin du programme, mais c'était quand même très bien...»

«Ce n'était pas notre meilleure performance de la saison», a insisté Virtue, qui est réputée pour son perfectionnisme. «J'ai souvent été blessée au cours de notre carrière et c'est très satisfaisant de connaître une telle saison. Ce programme, où nous interprétons les rôles de Fred Astaire et d'Audrey Hepburn, est très stimulant et c'est merveilleux de voir que les juges et le public nous ont suivis.»

Plus classiques, Davis et White ont cédé leur titre avec élégance. «La pression était forte et nous voulions simplement offrir deux bonnes performances afin de montrer que nous sommes compétitifs et que nous le serons encore dans les saisons à venir», a expliqué White.

Weaver et Poje espéraient monter sur le podium, mais Pechelat et Bourzat ont obtenu le bronze, devant leur public, avec un programme fort spectaculaire, mais peut-être un peu trop acrobatique.

Lacoste devra remonter

Plus tôt jeudi, le programme court des femmes avait réservé quelques surprises, avec notamment une contre-performance de la double championne du monde Mao Asada, du Japon. C'est la Russe Alena Leonova qui a pris la tête avec un programme très dynamique sur la musique du film Pirates des Caraïbes. Avec 64,61 points, elle devance la Japonaise Kanako Muramaki (62,67), très convaincante au niveau technique, et l'Italienne Carolina Kostner (61,00).

La Québécoise Amélie Lacoste, seule représentante canadienne, a raté sa combinaison triple-triple et se retrouve à la 13e (49,37), bien en deçà de ses objectifs. «J'étais hésitante sur le premier saut et j'ai dû me contenter d'un double sur le second, a-t-elle expliqué. Je ne me suis toutefois pas laissée déconcentrer et je crois avoir bien fait dans le reste du programme.»

Lacoste doit se classer parmi les 10 premières pour assurer deux places au Canada lors des prochains mondiaux, qui seront présentés à London, en Ontario, et elle aura fort à faire pour y parvenir. La Québécoise a prévu cinq triples sauts, samedi soir, dans son programme libre.

La compétition se poursuivra vendredi avec le programme court des hommes - où le champion du monde canadien Patrick Chan est le grand favori - et la finale des paires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer