«Calmement», Rochette s'installe au deuxième rang

Joannie Rochette a réalisé une performance sans faute... (Photo: AFP)

Agrandir

Joannie Rochette a réalisé une performance sans faute lors de son programme court pour s'attirer la faveur du public et des juges.

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

L'entraîneuse Manon Perron n'a eu qu'un mot pour sa protégée Joannie Rochette avant que celle-ci ne s'installe au milieu de la patinoire du Staples Center de Los Angeles: «Calmement...»

Rochette a fait ça et encore plus, vendredi soir, s'installant au deuxième rang à l'issue du programme court des Championnats du monde de Los Angeles.

Sur la musique de Summertime, la patineuse de l'île Dupas a réalisé une performance sans faute pour s'attirer la faveur du public et des juges. Elle a reçu 67.90 points, son meilleur score à vie.

«Je suis vraiment contente des points que j'ai obtenus, mais c'est sûr qu'il reste le programme libre», a prudemment commenté Rochette en faisant référence à la finale qui sera présentée samedi soir.

Grande favorite, la Coréenne Yu-Na Kim, 18 ans, a dominé la compétition d'une tête et des épaules. Son programme remarquable lui a valu 76.12 points, ce qui a permis à l'élève du Canadien Brian Orser de surpasser par plus de quatre points sa précédente marque mondiale établie en 2007.

Rochette a réussi tous ses sauts. Jouant de prudence, elle a préféré y aller d'une combinaison triple Lutz-double boucle piqué plutôt qu'une triple-triple plus risquée.

«Je n'avais donc pas le choix de faire un programme parfait, a souligné la quintuple championne canadienne. Ça peut mettre un peu plus de pression, mais en même temps, je l'ai fait. C'est mon dernier court de l'année et je suis contente de finir ça en beauté.»

Plus tôt cette saison, Rochette a connu sa part d'ennuis au programme court, entre autres à la finale du circuit Grand Prix et aux championnats canadiens. Avec l'aide de sa chorégraphe Shae-Lynn Bourne, elle a remodelé la chorégraphie pour s'y sentir plus à l'aise.

Rochette était particulièrement satisfaite de sa séquence de pas, plus dynamique et plus rythmée. «J'ai y mis plus d'expression, j'ai vraiment connecté avec la foule. C'est ce qui a aidé», a noté celle qui s'est classée cinquième l'an dernier à Göteborg.

La patineuse de 24 ans a devancé deux Japonaises, Mao Asada (66.06) et Miki Ando (64.12), respectivement championnes mondiales en 2008 et 2007.

Rochette est donc en excellente position pour devenir la deuxième Canadienne à monter sur le podium aux Mondiaux après Elizabeth Manley, qui avait gagné l'argent en 1988.

«C'est le programme libre qui va tout décider et ça a été ma force toute l'année, a souligné Rochette. C'est ce que je préfère et je suis entraînée pour ça.»

Phaneuf revient de loin

Cynthia Phaneuf, l'autre Canadienne en lice, a pris le 15e rang. La patineuse de Contrecoeur a chèrement payé une chute sur ce qui devait être une combinaison triple Lutz-double boucle piqué. Elle attribue cette chute à une erreur de «patron» qui l'a un peu trop rapprochée de la bande. Elle a donc précipité son envol sur le Lutz.

«J'aurais dû ne pas m'en faire et penser à autre chose, mais c'est tout ce que j'avais en tête : que la bande arrivait et que je n'étais pas à la même place que d'habitude», a raconté l'athlète de 21 ans.

Phaneuf participe à ses premiers Mondiaux depuis ceux de Moscou en 2005, où elle avait fini 20e. Championne canadienne en 2004 à l'âge de 15 ans, Phaneuf a par la suite connu une longue traversée du désert attribuable à des blessures et à des changements corporels.

Elle a mis du temps à retrouver sa confiance. L'an dernier, elle se serait probablement effondrée après une telle chute. Vendredi soir, elle a rebondi en complétant sa routine avec la grâce et la fluidité qui l'ont toujours distinguée.

«Je n'ai pas lâchée», a convenu Phaneuf, qui comptait sur la présence du champion olympique David Pelletier à ses côtés. «C'était un de mes meilleurs programmes de l'année. L'expression artistique, mon jeu de pieds, ma séquence arabesque: tout ça était solide. Le reste, c'est juste le maudit Lutz...»

 




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer