L'incertitude plane sur les candidatures de Los Angeles et Paris

Paris, tout comme Los Angeles, souhaite accueillir les... (Photo LIONEL BONAVENTURE, AFP)

Agrandir

Paris, tout comme Los Angeles, souhaite accueillir les Jeux de 2024. Mais les Jeux de 2028 seront aussi en jeu, selon le président du CIO, Thomas Bach.

Photo LIONEL BONAVENTURE, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Graham Dunbar
Associated Press
GENÈVE, Suisse

Alors que le Comité international olympique change les objectifs du concours pour les Jeux olympiques de 2024, les organisateurs des candidatures de Los Angeles et Paris se rendront au Danemark, mardi, sans savoir exactement à quoi s'en tenir.

Si les deux villes souhaitent accueillir les Jeux de 2024, les Jeux de 2028 seront aussi en jeu, selon le président du CIO, Thomas Bach.

Los Angeles et Paris enverront des délégations de 12 membres pour mousser leur candidature et faire des présentations de 10 minutes à Aarhus lors d'une conférence des sports olympiques - le premier de seulement trois événements prévus avant que le CIO ne prenne sa décision en septembre.

On retrouvera dans la foule plusieurs des près de 100 membres du CIO qui participent habituellement à la sélection de la ville hôtesse.

Mais la campagne pour les Jeux de 2024 n'est pas aussi simple que d'habitude.

Quand Bach s'est plaint en décembre que le processus de sélection créait «trop de perdants», des rumeurs ont commencé à circuler laissant croire un changement des règles qui permettrait d'octroyer les Jeux de 2024 et de 2028 pour éviter de laisser un candidat rentrer chez lui penaud.

Bach a nourri le débat en affirmant le mois dernier que «toutes les options sont sur la table», en plus de demander aux quatre vice-présidents du CIO d'évaluer des propositions de changement. Ils devraient présenter leur rapport en juillet, à quelques jours des prochaines présentations des villes candidates à Lausanne, en Suisse.

Les comités de Los Angeles et Paris doivent maintenant préparer des stratégies pour cibler quels Jeux obtenir dans un concours où les deux villes pourraient l'emporter.

«Nous ne pouvons accepter les Jeux de 2028, a affirmé le coprésident de la candidature de Paris, Tony Estanguet, il y a deux semaines, à Londres. C'est impossible. Soit la famille du CIO choisira Paris pour 2024 ou nous ne serons pas de retour pour 2028.»

Le président de la candidature de Los Angeles, Casey Wasserman, s'est démontré plus ouvert dans un article publié vendredi intitulé: «Une opportunité, pas un ultimatum».

Cependant, Wasserman terminait son message en affirmant que «la vision de Los Angeles pour 2024 est pertinente maintenant et ne peut attendre 2028».

Bach sera à Aarhus lundi et rencontrera les maires des villes candidates - Eric Garcetti de Los Angeles et Anne Hidalgo de Paris.

Le responsable de l'évaluation du plan technique des villes candidates, Patrick Baumann, de la Suisse, sera aussi présent à Aarhus pour les présentations.

Le CIO choisira la ville hôtesse des Jeux de 2024 le 13 septembre, à Lima, au Pérou.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer