Benoît Huot se prépare pour possiblement ses derniers Jeux

Le nageur Benoît Huot participera à ses cinquièmes Jeux... (Photo Chris Young, PC)

Agrandir

Le nageur Benoît Huot participera à ses cinquièmes Jeux paralympiques, à Rio.

Photo Chris Young, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ryan McKenna
La Presse Canadienne
Toronto

Benoît Huot hésite à la mention du mot retraite. À l'approche de ses cinquièmes Jeux paralympiques, le nageur de Longueuil ne pense pas trop à combien de Jeux il lui reste, mais il admet qu'il va savourer chaque moment au Brésil.

«Je vais réévaluer après les Jeux si j'ai encore un an à donner et si oui, je vais y aller une année à la fois, a dit Huot. J'ai 32 ans, et je pense que c'est devenu très difficile d'avoir comme mentalité que je vais me lancer dans un autre cycle complet.»

Huot, qui a le pied bot, a grimpé sur 19 podiums paralympiques, obtenant neuf fois l'or. À Londres en 2012, il a établi le record mondial du 200 m SM10 quatre nages, signant un chrono de deux minutes et 10,01 secondes.

Toujours à Londres, il a mérité l'argent au 400 m style libre et le bronze au 100 m dos.

Ses meilleurs Jeux ont été ceux de 2004 à Athènes, où il a récolté cinq médailles d'or et une d'argent.

En 2015, l'athlète de cinq pieds huit et 154 livres a ajouté trois médailles aux Mondiaux et trois autres aux Jeux panaméricains paralympiques, dont l'or au 400 m style libre.

Au chapitre des déceptions, il a été absent du podium du 100 m dos et du 100 m papillon à Pékin, quatre ans après avoir brillé dans ces disciplines en Grèce. Il a tout de même conclu les Jeux de Pékin avec quatre médailles de bronze.

«Il aurait probablement pu se retirer après Pékin. Ç'a vraiment été dur pour lui, a dit l'entraîneur du Canada, Craig McCord. Il a choisi de continuer et je pourrais l'appeler une sorte d'homme de la renaissance, parce qu'il est reparti à neuf. Il a établi ce qu'il voulait, et le processus a été long et ardu.»

McCord, qui va se retirer après Rio, connaît Huot depuis maintenant 16 ans. Il louange ses méthodes d'entraînement.

«Je ne l'ai jamais vu aussi concentré que depuis un an et demi, a dit McCord. Il sait que ce sont possiblement ses derniers Jeux, alors il veut s'assurer de quitter l'esprit en paix.»

Huot, le porte-drapeau du Canada à la cérémonie de clôture de Londres, souhaite pouvoir transmettre quelques enseignements aux plus jeunes dans l'équipe, comme Danielle Dorris, 13 ans.

«Je suis ravi de comment se porte la natation alors si ça se termine pour moi, j'ai l'impression que l'avenir est prometteur, a dit Huot. Je ne sais pas encore ce que je vais décider, mais peut-être que je peux encore donner un coup de main.»

Les Paralympiques vont débuter mercredi à Rio. Le Canada y délègue 162 athlètes. L'objectif du pays est de finir dans le top 16 au classement des médailles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer