Une Cubaine perd sa médaille d'argent des Jeux de 2008

La Cubaine Yarelys Barrios avait remporté la médaille... (Photo Greg Baker, AP)

Agrandir

La Cubaine Yarelys Barrios avait remporté la médaille d'argent au lancer du disque aux Jeux de Pékin en 2008.

Photo Greg Baker, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Lausanne, Suisse

La Cubaine Yarelys Barrios, une spécialiste du lancer du disque, a été disqualifiée et a perdu la médaille d'argent gagnée aux Jeux de 2008, à Pékin, en raison d'un test antidopage positif.

Une nouvelle analyse de l'échantillon antidopage de Barrios a permis de déceler la présence d'acétazolamide, un produit diurétique qui agit aussi à titre d'agent masquant, a annoncé le Comité international olympique (CIO) jeudi.

Âgée de 33 ans, Barrios avait réalisé une performance de 63,64 mètres aux Jeux de Pékin. L'Ukrainienne Olena Antonova pourrait donc se voir octroyer l'argent tandis que le bronze irait à la Chinoise Song Aimin.

L'Américaine Stephanie Brown Tratfton avait mérité la médaille d'or grâce à un tir de 64,74 mètres.

Barrios a aussi participé aux Jeux olympiques de Londres, en 2012, où elle a été surclassée de la quatrième à la troisième position à la suite de la disqualification de la Russe Darya Pischainikova, médaillée d'argent, pour dopage.

Le CIO a demandé à l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (AIFA) de modifier les résultats de l'épreuve féminine du lancer du disque et d'envisager d'autres sanctions contre Barrios.

Au fil de sa carrière, Barrios a aussi remporté deux médailles d'argent aux Championnats du monde et deux médailles d'or aux Jeux panaméricains.

Également jeudi, le CIO a disqualifié des Jeux de Pékin le sprinteur Samuel Adelebari Francis, du Nigeria, à la suite d'un test positif au stanozolol.

Francis avait été éliminé lors des qualifications en vue du 100 mètres.

Le CIO préserve les échantillons prélevés aux fins de tests antidopage pendant une période de dix ans, ce qui lui permet d'effectuer de nouvelles analyses lorsque des méthodes améliorées deviennent disponibles. Les nouveaux tests peuvent détecter l'usage de stéroïdes plusieurs semaines et mois plus tard, et non seulement quelques jours.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer