Rio demande de l'argent au CIO à deux mois des Jeux

Le stade olympique de Rio... (Photo Felipe Dana, archives AP)

Agrandir

Le stade olympique de Rio

Photo Felipe Dana, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Éric Bernaudeau
Agence France-Presse
Lausanne, Suisse

À deux mois de l'ouverture des Jeux de Rio, leurs organisateurs ont donné jeudi des garanties sur l'achèvement des installations mais ont demandé et obtenu du Comité international olympique qu'il anticipe le versement de son aide financière.

«La commission exécutive du CIO a modifié les échéanciers et avancé les paiements promis au comité d'organisation», à la demande de cette dernière, a indiqué à l'AFP une source proche du CIO.

«Le CIO a simplement modifié l'échéancier, mais pas la somme globale. Le comité d'organisation n'obtiendra donc pas plus que l'argent promis par le CIO», a ajouté cette source.

Le CIO apporte au total 1,5 milliard de dollars US au comité d'organisation des JO de Rio qui dispose d'un budget de 7,4 milliards de reals (2,1 milliards US).

Selon une autre source proche du CIO, le président du Comité d'organisation, Carlos Nuzman, a demandé jeudi, lors de sa présentation, à la commission exécutive d'anticiper les paiements prévus, pour faire face à certaines difficultés financières.

La commission exécutive dans un premier temps n'a pas donné de réponse avant de mettre la question au vote et de se prononcer en faveur de ce paiement anticipé.

«Le comité d'organisation travaille encore à équilibrer son budget et le CIO contribue à hauteur de 1,5 milliard de dollars. Nous sommes très satisfaits du budget qu'ils ont présenté», a ensuite commenté devant la presse Mark Adams, porte-parole du CIO.

«Nous avons fait une longue présentation, c'était la dernière devant la commission exécutive avant le début des Jeux», avait expliqué peu avant Carlos Nuzman, à deux mois des JO de Rio (5-21 août).

«Le principal point a porté sur les sites de compétition et concernant le vélodrome, nous avons expliqué qu'il doit être terminé à la fin juin», a répété M. Nuzman devant la presse.

M. Nuzman avait assuré mercredi à l'AFP que «la seule installation en retard, c'est le vélodrome» qui doit accueillir les épreuves de cyclisme sur piste et pour lequel le président de l'Union cycliste internationale (UCI), Brian Cookson, a fait part de ses inquiétudes à plusiuers reprises.

«Zika n'est pas un risque»

M. Adams a confirmé jeudi que l'ouverture officielle du vélodrome était prévue «les 25 et 26 juin».

Le patron du comité d'organisation de Rio s'est également montré rassurant sur l'épidémie du virus Zika, estimant que «Zika n'est pas un risque de santé publique en mesure de menacer les Jeux».

«Durant les 44 épreuves test à Rio, sur 7000 athlètes et 8000 bénévoles présents, il n'y a eu aucun cas de virus Zika», a-t-il ajouté.

La deuxième journée de réunion de la commission exécutive, qui se termine vendredi, a également donné lieu à un point sur l'avancée de Tokyo-2020 et sur la première phase de candidature pour les JO de 2024 pour lesquels quatre villes sont candidates: Budapest, Los Angeles, Paris et Rome.

Ce rapport «qui doit rester confidentiel», a expliqué M. Adams, a été présenté par Frankie Fredericks, président de la commission d'évaluation pour 2024.

«Les villes candidates sont les premières à bénéficier des avantages de l'Agenda 2020, qui encourage l'utilisation d'installations existantes», a ajouté M. Adams soulignant que «les quatre villes ont été admises à la phase 2 de la candidature», qui en compte trois.

La vile hôte sera désignée à Lima en septembre 2017.

Enfin, en raison de la suspension du Comité national olympique du Koweït, qui a «peu de chances d'être levée avant les Jeux», le CIO a annoncé que les athlètes koweïtiens «qualifiés pour les Jeux pourront y participer et défiler sous la bannière olympique».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer