Meldonium: les autorités antidopage autrichiennes blâment l'AMA

Le meldonium est apparu sur le devant de... (Photo Ints Kalnins, Reuters)

Agrandir

Le meldonium est apparu sur le devant de la scène début mars quand l'ancienne numéro un mondiale de tennis Maria Sharapova a révélé avoir été contrôlée positive à cette substance durant l'Open d'Australie 2016.

Photo Ints Kalnins, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Vienne

Les autorités antidopage autrichiennes ont condamné la décision de l'Agence mondiale antidopage (AMA) d'alléger sa politique dans les cas de dopage au meldonium, martelant que cela envoie un mauvais message à la veille des Jeux olympiques de Rio de Janeiro.

La commission d'éthique de l'Agence antidopage autrichienne a déclaré sur son site Internet que «les amnisties partielles concédées dans plusieurs cas de dopage au meldonium ... se veulent un recul dans nos efforts pour du sport propre et sans dopage».

Elle a ajouté que cette décision «fait fi des athlètes qui respectent les règles et n'utilisent pas de produits dopants».

Plus de 170 athlètes, la plupart provenant d'Europe de l'Est, ont obtenu des tests antidopage positifs au meldonium depuis l'interdiction de ce produit, le 1er janvier dernier. La semaine dernière, l'AMA a décrété que certains de ces athlètes pourraient éviter toute sanction si la quantité de meldonium retrouvée dans leurs échantillons est inférieure à un microgramme, ce qui signifierait qu'ils ont arrêté de prendre le produit avant qu'il soit formellement interdit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer