Denis Coderre préfère le baseball aux Olympiques

Le maire de Montréal, Denis Coderre.... (Archives La Presse, Bernard Brault)

Agrandir

Le maire de Montréal, Denis Coderre.

Archives La Presse, Bernard Brault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Disant avoir été courtisé pour organiser des Jeux d'hiver avec une ville américaine, le maire Denis Coderre ferme la porte à toute candidature olympique de la part de Montréal. Estimant le coût trop élevé, il préfère se concentrer sur le retour d'une équipe professionnelle de baseball.

«Montréal n'embarquera pas dans les Olympiques: on a déjà donné, on est une ville olympique», a laissé tomber le maire Denis Coderre, lors d'un point de presse ce matin.

Il réagissait ainsi à la décision du Comité olympique américain de rejeter une candidature commune avec la Ville de Québec. Cette position au sud de la frontière a semblé étonner le maire Coderre puisqu'il dit avoir été approché par certains décideurs américains pour un projet similaire: le maire de Lake Placid, «la gang de Burlington» et «les gens de Bloomberg», a-t-il énuméré.

«Ils sont tous venus me voir pour me dire que ce serait intéressant d'avoir notre expertise. Mais je suis dans un autre domaine. Comme vous le savez, il y a la question du baseball éventuellement... Et je privilégie avoir des événements internationaux, mais pas nécessairement les Olympiques. Ça coûte cher», a glissé Denis Coderre, citant les coûts astronomiques des Jeux de Sotchi.

Le maire dit également avoir reçu une lettre du Comité olympique canadien lui demandant si sa Ville était intéressée à soumettre une candidature olympique dans les prochaines années, mais dit avoir décliné la demande.

Denis Coderre laisse à la Ville de Québec le rêve olympique, disant appuyer cette idée. «Que Régis veuille avoir les Olympiques, c'est une bonne chose. Il le mérite.»

Si la candidature olympique de Québec est affaiblie par l'absence d'une montagne pouvant accueillir les principales compétitions de ski, Denis Coderre affirme que Montréal n'aurait pas ce problème. «On pourrait s'organiser avec le mont Tremblant. On me dit que ça pourrait être possible.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer