Pour Bach, les fédérations doivent restaurer leur crédibilité

Thomas Bach a dit que toutes les fédérations olympiques... (Photo Laurent Gillieron, Keystone / Archives AP)

Agrandir

Thomas Bach a dit que toutes les fédérations olympiques doivent répondre aux attentes d'intégrité du public et suivre son appel, lancé l'an dernier, à «changer ou être changées».

Photo Laurent Gillieron, Keystone / Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Wilson
Associated Press
LONDRES

Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, a déclaré que les organisations sportives doivent en faire plus que jamais en 2016 afin de protéger leur crédibilité après une année marquée par la corruption et les scandales de dopage au sein du Mouvement olympique.

Dans un message du Nouvel An, Bach a dit que toutes les fédérations olympiques doivent répondre aux attentes d'intégrité du public et suivre son appel, lancé l'an dernier, à «changer ou être changées».

«On a qu'à regarder les événements des 12 derniers mois pour réaliser que ce message est encore plus urgent maintenant, afin de préserver la crédibilité des organisations sportives et de protéger les athlètes propres, a indiqué Bach. Il ne fait pas de doute que les récents incidents dans certains sports font ombrage à tous les sports.»

S'il n'a pas identifié un sport, Bach faisait clairement allusion aux scandales qui ont touché la FIFA et aux allégations de corruption et de camouflage de cas de dopage impliquant l'IAAF et la Fédération russe d'athlétisme.

Rappelant la demande croissante du public pour un comportement éthique des athlètes et des fédérations, Bach a souligné que «la responsabilité d'apporter de nouvelles réponses à de nouvelles questions est partagée par tout le Mouvement olympique».

La FIFA tente de se relever d'un scandale de corruption qui a entraîné l'arrestation de dizaines de dirigeants, en plus de mener à la suspension pour huit ans de son président sortant, Sepp Blatter, et du président de l'UEFA, Michel Platini. Blatter est un ex-membre du CIO.

La Fédération russe d'athlétisme a été suspendue à la suite d'un rapport accablant émis par l'Agence mondiale antidopage (AMA), qui allègue un système étatique de dopage. Les athlètes russes pourraient être privés des Jeux olympiques de Rio de Janeiro. L'ex-président de l'IAAF Lamine Diack a quant à lui été arrêté et accusé par les autorités françaises de corruption et de blanchiment d'argent en lien avec l'affaire des tests russes camouflés. L'ex-responsable antidopage de l'IAAF a également été arrêté.

Le CIO était lui-même passé par un immense scandale de corruption à la fin des années 1990. Dix de ses membres avaient alors été exclus pour avoir accepté des pots-de-vin en lien avec la candidature gagnante de Salt Lake City à l'obtention des Jeux d'hiver de 2002.

Bach insiste: les fédérations sportives doivent mettre en application le programme de réformes du CIO approuvé l'an dernier, l'Agenda olympique 2020, et appliquer des règles de saine gouvernance.

«Nous nous attendons à ce que toutes les fédérations suivent notre exemple», a-t-il indiqué.

Il a noté que le CIO a proposé de retirer les responsabilités des tests antidopage aux fédérations afin que le système soit indépendant et plus crédible. Le CIO souhaite d'ailleurs qu'un programme antidopage indépendant soit implanté d'ici les Jeux d'hiver de Pyeongchang, en Corée du Sud, en 2018.

«Nous sommes convaincus que ces changements sont nécessaires pour mieux protéger les athlètes propres et améliorer l'intégrité du sport.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer