Le CIO demande à Tokyo d'accélérer la construction de son stade

Le vice-président du CIO John Coates (à droite)... (Photo AP)

Agrandir

Le vice-président du CIO John Coates (à droite) a rencontré le ministre responsable des Jeux olympiques de 2020 Toshiaki Endo, mardi, à Tokyo.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mari Yamaguchi
Associated Press
Tokyo

Un haut dirigeant du Comité olympique international (CIO) exhorte le Japon à accélérer la construction du Stade national de Tokyo afin qu'il soit livré pour janvier 2020, mais le ministre japonais responsable des Jeux olympiques rétorque que ce ne sera peut-être pas possible.

Le vice-président du CIO John Coates a mentionné aux médias à Tokyo avoir demandé aux dirigeants des JO de respecter la date limite imposée afin d'être en mesure d'effectuer une série de tests avant l'ouverture des Jeux en août 2020.

Les organisateurs japonais disposent donc de trois mois de moins que la date initiale d'avril 2020 qu'ils avaient en tête.

Le ministre Toshiaki Endo, qui s'est vu confier le dossier des JO il y a à peine deux mois, a indiqué que l'exigence du CIO sera difficile à respecter parce qu'avril était déjà une date limite serrée.

Coates a précisé que le CIO ne requiert pas la construction d'un stade de 80 000 sièges, comme le voulaient les organisateurs japonais.

Les plans et devis du projet initial ont été modifiés en juillet en raison des coûts exhorbitants qui s'élevaient à 252 milliards de yens (2 milliards $) - soit presque le double du coût prévu.

Endo a dit souhaiter que le projet de construction se réalise au coût de 200 milliards de yens (1,7 milliard $).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer