Les blessures sportives, un bon présage pour la candidature de Pékin?

Les conseillers politiques chinois applaudissent la candidature de Pékin à... (Photo Jae Hong, archives AP)

Agrandir

Photo Jae Hong, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
PÉKIN, Chine

Les conseillers politiques chinois applaudissent la candidature de Pékin à l'organisation des Jeux olympiques d'hiver de 2022, un officiel affirmant même que l'augmentation récente des blessures sportives souligne l'enthousiasme grandissant du public pour les sports d'hiver.

Le responsable de l'hôpital de médecine sportive de Pékin, Li Guoping, prétend que de plus en plus de patients viennent le consulter pour des blessures subies pendant la pratique de sports d'hiver. Membre du principal organisme consultatif du gouvernement, Li a ajouté que cette observation «reflète en quelque sorte la popularité croissante des sports d'hiver en Chine.»

Un autre conseiller du gouvernement, l'ancienne vedette de la NBA Yao Ming, a révélé selon l'agence de presse officielle Xinhua que la nature extérieure des Jeux olympiques d'hiver rendra les sports plus accessibles.

«La candidature de Pékin 2022 aiderait le peuple chinois à comprendre davantage le sport et, comme les Jeux olympiques d'hiver présentent plus d'événements en plein air que les Jeux d'été, elle permettrait à plus de Chinois de s'intéresser dans le sport», a déclaré Yao aux journalistes en marge de la réunion annuelle de la Conférence politique consultative du peuple chinois à Pékin.

Accroître la popularité des sports d'hiver au sein de la nation la plus peuplée du monde est un élément essentiel de la candidature de Pékin, de même que son expérience dans l'organisation des Jeux d'été, le fort soutien gouvernemental et la présence d'installations déjà prêtes.

Pékin affirme que sa candidature s'harmonise avec les nouveaux objectifs du CIO en présentant des jeux plus abordables, orientés vers les athlètes et assurant la pérennité des programmes sportifs et des installations.

Au total, Pékin prévoit dépenser 3,9 milliards de dollars pour l'infrastructure et les opérations. Zhang a soutenu que l'investissement substantiel du secteur privé et les commandites allégeront les coûts.

Pékin et Almaty, au Kazakhstan, sont les deux seules candidates à l'organisation des jeux de 2022. Pékin espère devenir la première ville à organiser à la fois les jeux d'été et d'hiver.

Le CIO procédera au choix de la ville le 31 juillet à Kuala Lumpur, en Malaisie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer